NOUVELLES

La coalition du PM irakien se classe en tête des élections législatives

19/05/2014 10:50 EDT | Actualisé 19/07/2014 05:12 EDT

BAGDAD - Une coalition dirigée par le premier ministre chiite irakien a récolté le plus grand nombre de votes lors des premières élections législatives à avoir lieu en Irak depuis le retrait des troupes américaines en 2011, ont annoncé les autorités électorales, lundi.

Ces résultats augmentent les chances de Nouri Al-Maliki d'obtenir un troisième mandat, même s'il doit encore approcher d'autres groupes au sein du Parlement afin de s'assurer une majorité de sièges, première étape pour former un nouveau gouvernement.

Les élections législatives étaient les troisièmes depuis l'invasion des États-Unis en 2003 qui a renversé le régime sunnite du dictateur Saddam Hussein et permis à la majorité chiite longtemps ostracisée de prendre le pouvoir.

Le scrutin s'est déroulé alors que l'Irak est aux prises avec un retour de la violence, qui a fait 8800 morts l'an dernier.

La montée des affrontements entre factions religieuses, qui a pratiquement détruit le pays en 2006 et 2007, est alimentée à la fois par les profondes divisions au sein de l'Irak et par la guerre civile qui sévit en Syrie depuis trois ans.

Plus de 9000 candidats se sont battus pour les 328 sièges du Parlement lors du vote du 30 avril. Selon les autorités électorales, 62 pour cent des 22 millions d'électeurs inscrits ont déposé leur bulletin, un taux de participation semblable à celui des élections législatives de 2010.

Les résultats publiés lundi par la commission électorale irakienne montrent que l'Alliance pour l'État de droit de M. Al-Maliki a obtenu 92 sièges contre 29 pour le chef religieux chiite Ammar Al-Hakim et 28 pour l'imam chiite Moqtada Al-Sadr.

PLUS:pc