NOUVELLES

Emirats: une cellule d'Al-Qaïda jugée pour soutien au Front Al-Nosra

19/05/2014 11:06 EDT | Actualisé 19/07/2014 05:12 EDT

La Cour de sûreté de l'Etat des Emirats arabes unis a examiné lundi l'affaire de neuf ressortissants arabes accusés d'avoir formé une cellule d'Al-Qaïda dans ce pays du Golfe pour soutenir et financer le Front Al-Nosra, la branche du réseau en Syrie.

Selon l'acte d'accusation, cité par l'agence officielle WAM, sept d'entre eux sont poursuivis pour "appartenance au réseau terroriste d'Al-Qaïda", "création aux Emirats d'une cellule pour promouvoir les idées" du réseau et "affiliation au Front Al-Nosra, en lutte contre le gouvernement syrien".

Ils sont également accusés de "collecte d'argent en faveur du Front Al-Nosra (...) pour financer des actes terroristes en dehors des Emirats", a ajouté l'agence, selon laquelle les deux autres membres de la cellule sont jugés pour avoir "créé et dirigé" un site internet de propagande d'Al-Qaïda.

La prochaine audience a été fixée au 26 mai.

La presse locale avait rapporté auparavant que les neuf membres de la cellule, dont on ignore la nationalité et dont l'un est jugé par contumace, étaient accusés d'avoir "planifié des actes de nature à porter atteinte à la sécurité des Emirats, de ses citoyens et des résidents", d'avoir "recruté, financé, et apporté un soutien logistique à Al-Qaïda", et d'avoir "tenté d'étendre leurs activités à d'autres pays de la région".

Les autorités émiraties avaient annoncé en avril 2013 le démantèlement de cette cellule d'Al-Qaïda, une première dans le pays qui a été épargné par la vague de contestation populaire dans le monde arabe et où aucun attentat lié au terrorisme n'a été signalé.

bur/tm/cbo

PLUS:hp