NOUVELLES

Des manifestants attaquent des marchands arabes et Touareg au Mali

19/05/2014 02:31 EDT | Actualisé 19/07/2014 05:12 EDT

GAO, Mali - Des Maliens manifestant contre l'insurrection des séparatistes Touaregs dans le nord du Mali ont attaqué des commerces appartenant à des citoyens d'origine Touareg et arabe, ont rapporté des témoins, lundi.

Les actes de violence survenus dans la ville de Gao témoignent des défis que doit relever le pays africain plus d'un an après qu'une intervention militaire dirigée par la France eut permis de chasser les extrémistes du pouvoir.

La manifestation s'est déroulée après que des indépendantistes Touaregs eurent kidnappé 30 fonctionnaires à Kidal au cours du week-end. Le rassemblement de lundi visait à dénoncer cette attaque et à encourager les soldats maliens à reprendre le contrôle de Kidal.

Mais d'après Sidi Amar, un marchand d'origine arabe vivant à Gao, les protestataires ont fini par s'en prendre à des commerces, forçant les propriétaires à se réfugier dans une base militaire voisine.

Au cours des derniers mois, plusieurs arabes et Touaregs ont été tués par des Maliens noirs, qui les accusent d'être derrière les troubles qui ont secoué le Mali en 2012 et en 2013.

PLUS:pc