NOUVELLES

Cody Hodgson est la révélation de l'équipe canadienne au Championnat du monde

19/05/2014 11:38 EDT | Actualisé 19/07/2014 05:12 EDT

MINSK, Bélarus - Vers la fin de la saison de la LNH, l'entraîneur des Sabres de Buffalo Ted Nolan a demandé à Cody Hodgson d'essayer de jouer à l'aile gauche.

«Je n'avais jamais joué là avant, même pas au hockey mineur, ni junior», a souligné Hodgson.

L'expérience initiée par Nolan a quand même assez bien fonctionné pour que Hodgson se sorte d'une séquence sans but qui durait depuis un mois. Il a totalisé quatre buts et quatre aides à ses neuf derniers matchs du calendrier régulier.

L'entraîneur d'Équipe Canada, Dave Tippett, a demandé à Hodgson de faire la même chose au Championnat du monde, et jusqu'ici ça fonctionne très bien.

Alors qu'il reste un match du tour préliminaire à disputer, mardi contre la Norvège, Hodgson est le meneur de la formation canadienne aux chapitres des buts (six) et des points (huit). Le fait de jouer à l'aile l'a aidé à s'inscrire au pointage plus souvent.

«Il joue avec de bons joueurs, il joue en avantage numérique et il décoche de bons tirs, a noté Tippett. En tant qu'ailier, Cody a moins de responsabilités en défensive et il peut donc participer plus activement aux poussées initiales à l'attaque.»

Depuis le début du tournoi, Hodgson a joué à la gauche du centre Nazem Kadri et de l'ailier droit Troy Brouwer. Conformément aux instructions de Tippett, Hodgson, qui lance de la droite, continue d'effectuer les mises au jeu de son côté fort. Il doit par ailleurs revenir en défensive, comme s'il jouait au centre, dans les cas où Kadri est retenu est territoire offensif. Dans ces moments-là, il joue un rôle défensif jusqu'à ce qu'il puisse permuter avec Kadri.

Reste qu'en n'ayant plus les responsabilités complètes d'un joueur de centre, Hodgson a davantage de liberté à l'attaque.

«La mentalité est différente à l'aile, c'est certain, a souligné celui qui a atteint le cap des 20 buts pour la première fois dans la LNH, cette saison. Je n'ai pas à participer à autant de batailles pour la rondelle profondément dans notre zone.»

L'Ontarien de 24 ans a peut-être surpris en produisant autant, mais Tippett avait déjà décidé, avant le début du tournoi, que Hodgson allait participer au jeu de puissance de la formation canadienne. Celle-ci compte plusieurs jeunes joueurs sans expérience. L'entraîneur est heureux que son joueur ait profité de ses occasions jusqu'ici.

«C'est un joueur opportuniste qui obtient des occasions en avantage numérique et à cinq contre cinq, a noté Tippett. Les marqueurs connaissent de bonnes séquences comme ça, où la rondelle entre dans le but. En ce moment, il connaît ce genre de séquence.»

PLUS:pc