NOUVELLES

Une fête olé-olé à Cannes pour souligner un film inspiré de l'affaire DSK

18/05/2014 05:22 EDT | Actualisé 18/07/2014 05:12 EDT

CANNES, France - Le film «Welcome to New York» d'Abel Ferrara, inspiré du scandale sexuel impliquant l'ancien directeur général du Fonds monétaire international Dominique Strauss-Kahn, a fait jaser au festival de Cannes, et une réception privée pour célébrer sa sortie a généré encore plus d'attention.

Le thème de la soirée de samedi, qui se tenait au Nikki Beach de Saint-Tropez, faisait écho au sujet scabreux du film. M. Ferrara a fait la fête avec des invités ayant enfilé des peignoirs blancs, et les sacs-surprise contenaient des fouets pour les plaisirs sadomasochistes, des menottes, des condoms et même des capsules identifiées comme étant du «Viagra».

Le long métrage, projeté avant la fête, met en vedette Gérard Depardieu. Celui-ci endosse le rôle de M. Devereaux, un obsédé sexuel sans remords qui gère des milliards de dollars et commet une agression sexuelle contre une femme de chambre à la suite d'une orgie.

Bien que le film soit accompagné d'une mention légale, il y a des parallèles évidents entre M. Devereaux et celui que les Français surnomment «DSK».

En mai 2011, M. Strauss-Kahn, qui était alors directeur général du Fonds monétaire international (FMI), a été accusé d'avoir agressé sexuellement une employée d'un hôtel de New York. Les accusations ont ultimement été abandonnées et M. Strauss-Kahn a finalement conclu une entente hors cour avec la plaignante. DSK est également accusé de «proxénétisme aggravé en réunion» dans une affaire séparée en France.

Dans le film, la conjointe du personnage principal, incarnée stoïquement par Jacqueline Bisset, voit ses rêves de devenir la première dame de France partir en fumée et sa vie tomber en morceaux. DSK était effectivement vu comme un possible candidat socialiste pour la présidence française.

M. Depardieu n'était pas présent lors de la soirée de samedi, préférant plutôt assister à une autre projection ailleurs à Cannes.

Autrefois vu comme un compétiteur potentiel au festival de Cannes, le film est sorti en France en vidéo sur demande.

PLUS:pc