NOUVELLES

L’opération de désamorçage d'explosifs dans Ahuntsic-Cartierville est terminée

18/05/2014 06:48 EDT | Actualisé 18/07/2014 05:12 EDT
Radio-Canada

Une opération pour neutraliser des engins explosifs artisanaux à l'intérieur d'un immeuble résidentiel a pris fin dimanche matin, dans l'arrondissement Ahuntsic-Cartierville. 

Des artificiers du groupe tactique d'intervention du SPVM a désamorcé un par un tous les engins découverts dans le triplex. La police a dû les faire détonner pour y parvenir, et des détonations ont été entendues au cours de la nuit. Le SPVM avait prévenu les résidents du quartier qu'ils n'avaient pas à s'inquiéter. 

Le suspect, un jeune homme de 18 ans, a été arrêté par les policiers. Il souffre probablement d'instabilité mentale, selon le SPVM. Il demeurait avec sa famille dans le triplex et n'entretient aucun lien avec des organisations terroristes, confirme la police. On ne sait pas comment ont été fabriqués les explosifs artisanaux.

Vers 8 h dimanche, le périmètre a été levé et les habitants des cinquante résidences évacuées ont pu réintégrer leur résidence. Certains avaient été pris en charge par la Croix-Rouge, alors que d'autres ont passé la nuit chez des amis. 

Un vaste périmètre de sécurité avait été érigé au coin des rues Robertine-Barry et Alice-Nolin, samedi vers 9 h.

L'homme aurait agi seul, et ses motifs ne sont toujours pas connus. Le potentiel destructeur des engins explosifs a été confirmé par les techniciens du SPVM, selon le porte-parole Simon Delorme.

La police devra aussi établir quelles accusations criminelles seront portées pour le jeune homme de 18 ans.

INOLTRE SU HUFFPOST

Manifestation contre la brutalité policière du 15 mars 2014