NOUVELLES

Le rachat de DirecTV par AT&T pourrait être validé dimanche (presse)

18/05/2014 02:43 EDT | Actualisé 17/07/2014 05:12 EDT

Les conseils d'administration des opérateurs américains de télécoms AT&T et satellitaire DirecTV devraient se réunir dimanche pour valider leur fusion, qui donnerait naissance à un nouveau géant de la télévision payante aux Etats-Unis, selon le Wall Street Journal.

AT&T paierait autour de 95 dollars par action pour prendre le contrôle de DirecTV, ce qui valoriserait ce dernier à près de 50 milliards de dollars, précise le quotidien en citant des sources proches du dossier. La transaction pourrait être annoncée dès dimanche après-midi.

Un porte-parole d'AT&T n'a pas voulu faire de commentaire, et personne n'était immédiatement joignable chez DirecTV.

AT&T est déjà, avec Verizon, l'un des deux poids lourds de la téléphonie mobile et fixe aux Etats-Unis. Il dispose déjà d'une offre de télévision, mais le rapprochement avec DirecTV lui donnerait une dimension vraiment nationale sur ce marché, où les cartes s'apprêtent à être rebattues avec la fusion annoncée des deux plus gros câblo-opérateurs du pays, Comcast et Time Warner Cable.

AT&T avait échoué en 2011 à fusionner avec un plus petit opérateur américain de téléphonie mobile, la filiale de Deutsche Telekom T-Mobile USA, car ce plan s'était heurté à un veto des autorités américaines de la concurrence.

Plus récemment, AT&T a démenti formellement en janvier des rumeurs récurrentes lui prêtant l'intention d'acquérir l'opérateur britannique Vodafone.

Lors de la présentation des derniers résultats trimestriels du groupe américain le mois dernier, sa direction avait souligné que "la fenêtre est en train de se fermer" pour des investissements en Europe, laissant entendre qu'il comptait désormais se recentrer sur les Etats-Unis.

soe/mf

DIRECTV

VERIZON COMMUNICATIONS

COMCAST

TIME WARNER CABLE

DEUTSCHE TELEKOM

T-MOBILE USA

VODAFONE GROUP

PLUS:hp