NOUVELLES

Le prince Harry en Italie pour célébrer le 70e anniversaire de la bataille de Monte Cassino

18/05/2014 08:58 EDT | Actualisé 18/07/2014 05:12 EDT

Le prince Harry a assisté dimanche, près de l'abbaye de Monte Cassino (centre), au 70e anniversaire de la célèbre bataille qui opposa forces allemandes et Alliés, avant de se rendre dans la soirée dans un musée à Rome.

Le "capitaine Wales", en uniforme de l'armée britannique, était présent à la cérémonie aux côtés de vétérans avec qui il a rendu hommage aux dizaines de milliers de soldats néo-zélandais, britanniques et polonais morts lors de cette bataille.

Harry est arrivé samedi soir en Italie en provenance d'Estonie, où il avait rencontré des soldats de l'OTAN, avec qui il a notamment servi en Afghanistan.

Quatrième dans l'ordre de succession au trône britannique, le prince Harry, 29 ans, a assisté dans la matinée à une messe avant de déposer une gerbe de fleurs, avec le Premier ministre polonais Donald Tusk, dans un cimetière près de Cassino où reposent les victimes polonaises de la bataille.

Le frère du prince William a ensuite visité l'abbaye bénédictine, où il a déjeuné.

Au cimetière dédié aux morts du Commonwealth, il a présidé une cérémonie rendant hommage aux 2.176 soldats kiwis et maoris décédés dans la bataille, aux côtés du gouverneur-général de Nouvelle-Zélande, Sir Jerry Mateparae.

La bataille s'est déroulée dans et autour de la petite ville de Cassino, à environ 140 km au sud-est de Rome. La victoire des Alliés permit d'ouvrir la route de la capitale italienne. Quatre assauts des troupes alliées contre les lignes allemandes, entre janvier et mai 1944, furent nécessaires pour y parvenir. Quelque 55.000 soldats alliés et 20.000 Allemands sont morts au cours de cette bataille.

Durant les affrontements, le monastère médiéval de Monte Cassino, situé sur une butte, a été détruit par les bombes lâchées par les avions américains, les Alliés croyant que les Nazis utilisaient le site comme un bastion défensif.

L'abbaye a depuis été reconstruite pierre par pierre.

En début de soirée, le fils du prince de Galles et de Lady Diana est arrivé au MAXXI, le musée d'art moderne et d'architecture du XXIe siècle de Rome, pour inaugurer le pavillon britannique à l'Exposition universelle de Milan (nord) en 2015.

Accueilli par des enfants agitant des fanions aux couleurs du drapeau britannique, Harry s'est longuement attardé auprès d'eux. A une admiratrice, il a affirmé: "j'espère revenir bientôt".

Précisant que le thème de l'Expo-2015 - "nourrir la planète, énergie pour la vie" - lui "tenait à coeur", le prince a ajouté que, "comme beaucoup d'entre vous", il mesurait "l'énorme responsabilité vis-à-vis des générations futures".

Il a ensuite visité l'établissement en compagnie de la présidente du MAXXI, Giovanna Melandri, avant d'assister à un spectacle de danse contemporaine.

Harry doit retourner à Cassino lundi pour y présider une cérémonie en l'honneur cette fois des 14.000 soldats anglais tombés pendant la bataille.

pho-dt-lrb/gg

PLUS:hp