NOUVELLES

Explosifs dans une résidence: l'enquête progresse et les évacués réintégreront

18/05/2014 05:23 EDT | Actualisé 18/07/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Après 15 heures de travail, les artificiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ont réussi à sortir et à neutraliser dans la nuit de samedi à dimanche tous les engins explosifs artisanaux découverts samedi dans une résidence de l’arrondissement Ahunstic-Cartierville.

Vers 4h30, l’opération a été complétée, et les explosifs ont été, un à un, neutralisés à l’aide de différentes techniques et d'appareils spécialisés dont un robot.

Le périmètre de sécurité, qui a forcé l’évacuation d’une cinquantaine de résidences vers 9h30 samedi matin, a été maintenu par la suite, le temps que des techniciens en explosifs et des enquêteurs fouillent le domicile de la rue Robertine-Barry de fond en comble. Les recherches ont notamment permis de trouver des armes et de récolter des éléments de preuve.

Le périmètre de sécurité a été levé vers 10h30 et les évacués ont pu réintégrer leurs demeures progressivement.

Un homme de 18 ans a été arrêté samedi matin au centre-ville de Montréal relativement à cette affaire. Après interrogatoire, il a été établi que l’individu, qui éprouverait des problèmes de santé mentale, aurait agi seul. Il ne serait donc relié à aucun réseau criminel.

Les enquêteurs ont également déterminé que le suspect n'avait aucune motivation particulière pour fabriquer des engins explosifs de façon artisanale.

Le jeune homme devrait comparaître mardi, mais on ne connaît toujours pas les accusations qui seront déposées contre lui. Une évaluation psychiatrique pourrait être demandée.

Les personnes évacuées avaient été prises en charge par la Croix-Rouge et envoyées dans un endroit sécuritaire et confortable pour la nuit.

PLUS:pc