NOUVELLES

Chinois enlevés par Boko Haram: Paris prêt à aider Pékin (Fabius)

18/05/2014 09:29 EDT | Actualisé 18/07/2014 05:12 EDT

La France est prête à aider la Chine à retrouver ses ressortissants enlevés au Cameroun par les islamistes nigérians de Boko Haram, a assuré dimanche à Pékin le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius.

"Il se trouve --la coïncidence est à la fois tragique et significative-- qu'au moment même où le président français réunissait à l'Elysée un certain nombre de chefs d'Etat africains pour lutter contre Boko Haram, le même groupe Boko Haram attaquait à la frontière entre le Cameroun et le Nigeria une entreprise chinoise et prenait en otage plusieurs ressortissants de ce pays", a déclaré le ministre français des Affaires étrangères.

"Nous avons déjà dit à nos amis chinois que nous étions à leur disposition pour essayer de les aider à retrouver leurs ressortissants", a ajouté M. Fabius. "Nous sommes tous ensemble face aux mêmes défis".

M. Fabius, qui a commencé vendredi une visite en Chine, doit être reçu lundi par le Premier ministre chinois Li Keqiang.

Cinq chefs d'Etat africains ont adopté samedi à Paris, avec le soutien des Occidentaux, un plan de "guerre" contre le groupe islamiste armé nigérian Boko Haram, qualifié de "menace majeure" pour la stabilité de la région.

Le plan adopté lors de ce sommet de Paris prévoit notamment une "mise en commun des services de renseignement" et des "patrouilles coordonnées, ce qui n'était pas le cas, entre les pays limitrophes (du Nigeria)", a détaillé Laurent Fabius.

Cette réunion de crise à Paris réunissait les présidents nigérian, tchadien, camerounais, nigérien et béninois, ainsi que des représentants des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de l'Union européenne.

seb/abk

PLUS:hp