NOUVELLES

Travailleurs étrangers : un ministre albertain et un leader syndical d'accord

17/05/2014 10:24 EDT | Actualisé 17/07/2014 05:12 EDT

EDMONTON - Le ministre des Emplois de l'Alberta et un chef syndical de la province se sont retrouvés dans l'inhabituelle position d'être partiellement d'accord à l'occasion d'un forum organisé à Edmonton sur les travailleurs étrangers temporaires.

Les deux hommes disent vouloir un système qui permettra aux travailleurs de devenir des résidants permanents.

Lors du forum, Gil McGowan de la Fédération du Travail de l'Alberta a raconté avoir écrit au ministre fédéral de l'Immigration, Jason Kenney, pour lui demander que tous les travailleurs étrangers temporaires se trouvant actuellement au Canada puissent y demeurer.

Pendant ce temps, le ministre des Emplois Thomas Lukaszuk, a confié qu'il souhaitait voir naître un programme amélioré grâce auquel les travailleurs pourront devenir des résidants permanents.

Le mois dernier, M. Kenney a annoncé un moratoire sur l'embauche de tout travailleur étranger temporaire dans l'industrie de la restauration.

Le forum était organisé par Migrante Alberta, un groupe de revendication des travailleurs migrants, et plusieurs des personnes dans l'auditoire étaient des travailleurs étrangers temporaires qui se demandaient pendant encore combien de temps ils pourraient rester au Canada.

«Des milliers de personnes sont venues dans ce pays de bonne foi. Vous n'avez rien fait de mal», leur a dit M. McGowan.

De son côté, M. Lukaszuk a déclaré que si le gouvernement fédéral connaît des employeurs qui ont utilisé le programme de façon abusive, ils devraient être punis. Il a ajouté que le moratoire avait été décrété sans avertissement ni consultation avec les provinces ou les travailleurs.

«Ce qui a été fait est tout simplement inhumain. Je peux seulement imaginer ce qui vous a traversé l'esprit lorsque cette nouvelle a été annoncée, a dit M. Lukaszuk à l'auditoire.

«Nous voulons que vous restiez.»

Jason Kennedy a promis une série de changements au programme dans un avenir rapproché.

PLUS:pc