NOUVELLES

Tour d'Italie - 8e étape: déclarations

17/05/2014 12:52 EDT | Actualisé 17/07/2014 05:12 EDT

Diego Ulissi (ITA/Lampre), vainqueur de l'étape: "Je ne pensais pas à la victoire au départ de l'étape. La montée de Carpegna est trop dure pour un coureur comme moi, mais je me suis accroché. J'ai serré les dents, j'ai dû faire un gros effort pour basculer près des premiers du groupe au sommet. Dans le sprint à l'arrivée, Kiserlovski a démarré mais il a coincé un peu et j'ai pu passer. J'avais les jambes qui brûlaient, je ne sais pas comment j'ai pu faire."

Pierre Rolland (FRA/Europcar), 15e de l'étape: "C'est très frustrant ! Ma femme doit arriver ce soir. Elle attend un enfant et je voulais leur offrir une victoire. Je suis passé très près. J'y ai cru... mais c'est comme ça. J'ai fait 35 kilomètres devant, à fond, comme dans un chrono. J'espère pouvoir remettre ça."

Cadel Evans (AUS/BMC), maillot rose: "L'étape s'est passée comme nous l'espérions même si on a tous un peu payé la fatigue des jours précédents. Deux secondes sur un grimpeur comme Quintana dans les montées de Pantani...Je suis très satisfait de cette première semaine. Cela aurait été difficile d'espérer mieux. Mais le Giro est encore long. Je tiens à remercier mon équipe et particulièrement Steve Morabito qui a été impressionnant encore aujourd'hui. Des adversaires à surveiller ? c'est encore trop tôt car il y a pas mal de coureurs à deux minutes. Mais je dirai un mot sur Kelderman et Majka, deux jeunes qui me paraissent avoir un potentiel de vainqueur."

jm/jta

PLUS:hp