NOUVELLES

Rick Nash, bombe à retardement? (VIDÉO)

17/05/2014 11:59 EDT
Jamie Sabau via Getty Images
PITTSBURGH, PA - MAY 13: Rick Nash #61 of the New York Rangers skates against the Pittsburgh Penguins in Game Seven of the Second Round of the 2014 NHL Stanley Cup Playoffs on May 13, 2014 at CONSOL Energy Center in Pittsburgh, Pennsylvania. (Photo by Jamie Sabau/Getty Images)

On l'a vécu à Montréal avec Max Pacioretty : quand un marqueur de 30 buts est trop longtemps tenu au silence, il finit généralement par retrouver sa touche.

Malheureusement pour le Canadien, Rick Nash n'a toujours pas retrouvé sa touche, et si la loi des probabilités est respectée, l'attaquant des Rangers de New York pourrait précisément se remettre en marche contre le Tricolore. On en aura une idée dès samedi après-midi, quand la finale de l'Est se mettra en branle.

Dur à croire, mais après 14 matchs en séries, Nash n'a toujours pas de but à sa fiche. Aucun but, c'est deux de moins qu'Alec Martinez, un défenseur des Kings de Los Angeles, ou Ben Lovejoy, un arrière des Ducks d'Anaheim. C'est aussi un de moins que l'honnête, mais limité, Mike Weaver.

Si on ajoute le dernier match de la saison, voilà donc 15 matchs que Nash n'a pas touché le fond du filet. Il s'agit de la pire léthargie de sa carrière, lui qui n'avait jamais été plus longtemps que 11 matchs sans marquer pendant une même saison.

« Ils ont plusieurs joueurs d'élite qui peuvent marquer, a rappelé le défenseur du Canadien P.K. Subban, après l'entraînement de vendredi. Ça nous prendra notre meilleur effort contre eux. On ne se concentre pas sur les statistiques pour savoir qui traverse une bonne séquence et qui en arrache. »

« Tu dois toujours savoir où il est, rappelle le vétéran Mike Weaver. Je n'ai pas vu plusieurs de leurs matchs, donc je ne peux pas parler de ses chances de marquer. Mais c'est un des joueurs à qui il faut limiter l'espace et le temps. »

Déblocage imminent?

L'image de bombe à retardement n'est pas exagérée pour Nash. Le 19 mars 2011, il avait mis fin à une léthargie de 11 matchs sans marquer avec une performance de deux buts et deux passes. La saison précédente, après un autre passage à vide de 11 matchs, il avait inscrit cinq buts et deux aides à ses six matchs suivants.

Pour Alain Vigneault, c'est une question de temps avant que le numéro 61 se mette en marche.

« Il est mûr et quand on analyse les chances de marquer depuis le début des séries, c'est lui qui en a le plus, soutient l'entraîneur-chef des Rangers. C'est un mauvais adon pour lui et pour nous qu'il ne marque pas, mais il est mûr, il a trouvé d'autres façons de nous aider. Il est intense, robuste, a bien joué défensivement. J'ai bon espoir qu'il trouve le fond du filet très prochainement. »

Au deuxième tour, l'attaquant des Bruins David Krejci semblait aussi sur le point d'exploser, mais a bouclé ses séries sans même avoir marqué. Reste à voir si le CH pourra également tenir Nash au silence.

INOLTRE SU HUFFPOST

Séries 2014 - Troisième ronde: Canadiens - Rangers