NOUVELLES

Rencontre Livni-Abbas: une initiative "privée" (Lieberman)

17/05/2014 02:31 EDT | Actualisé 17/07/2014 05:12 EDT

Le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman a qualifié samedi d'initiative "privée" la rencontre jeudi à Londres entre la négociatrice israélienne Tzipi Livni et le président palestinien Mahmoud Abbas, niant une quelconque reprise du dialogue, selon la télévision israélienne.

"Il ne s'agit pas de négociations. Il y a eu une décision du cabinet gouvernemental de geler les négociations avec l'Autorité palestinienne et Livni a aussi approuvé cette décision", a commenté M. Lieberman.

Un responsable palestinien a confirmé à l'AFP la tenue de la rencontre entre Mme Livni et M. Abbas, la première entre Israéliens et Palestiniens depuis la suspension des négociations de paix, sans donner plus de détails.

Lors de cette rencontre, la négociatrice israélienne a évoqué l'avenir du processus de paix, à nouveau dans l'impasse, et a fait part de l'inquiétude d'Israël après la récente signature d'un accord de réconciliation entre l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) et le mouvement islamiste Hamas au pouvoir à Gaza, selon la télévision.

"Cette rencontre à Londres était d'ordre privé et la ministre peut rencontrer qui bon lui semble", a insisté M. Lieberman, chef du parti ultra-nationaliste Israël Beitenou.

Selon les radios israéliennes, citant l'entourage du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu a estimé que Tzipi Livni ne "représentait qu'elle-même" à cette rencontre.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry avait rencontré mercredi à Londres M. Abbas puis jeudi Mme Livni pour des "discussions informelles".

Le dialogue direct israélo-palestinien, relancé en juillet par John Kerry, a été suspendu fin avril par Israël.

Les Palestiniens ont accusé Israël d'avoir sapé les pourparlers de paix en intensifiant colonisation, démolitions et opérations meurtrières.

M. Netanyahu a de son côté estimé que l'accord de réconciliation entre l'OLP et le Hamas, qu'Israël considère comme une organisation "terroriste", était "un pacte" contre la paix.

Aux termes de leur accord, l'OLP et le Hamas sont convenus de former un gouvernement transitoire composé de personnalités indépendantes. Ce nouveau gouvernement "de consensus national" pourrait être annoncé la semaine prochaine, selon des sources palestiniennes et diplomatiques.

dar/emb/fcc

PLUS:hp