NOUVELLES

Lessivé 7-2, le Canadien est brutalement ramené sur terre par les Rangers

17/05/2014 03:54 EDT | Actualisé 17/07/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Flottant dans les nuages à la suite de sa victoire contre les Bruins de Boston, le Canadien a été brutalement ramené sur terre, samedi, étant lessivé 7-2 par les Rangers de New York au Centre Bell, en lever de rideau de la finale de l'Association Est.

Les Rangers ont pris le Tricolore à son jeu, en utilisant leur vitesse et en faisant preuve de discipline.

Les troupiers de l'entraîneur Michel Therrien n'ont été dans le coup que pendant une partie de la deuxième période, et encore.

«Nous n'étions pas là psychologiquement et physiquement, a affirmé Therrien. Ç'a paru dès le début. Nous avons commis des erreurs bêtes et nous n'avons pas été compétitifs. Avec le résultat qu'on connaît.»

Martin St-Louis, Mats Zuccarello, Chris Kreider, Brad Richards, Ryan McDonagh, Derek Stepan et Rick Nash ont animé l'attaque des New-Yorkais. Le défenseur McDonagh a ajouté trois passes et le Norvégien Zuccarello deux.

Rene Bourque et Lars Eller ont fourni la timide réplique.

Carey Price a été remplacé par Peter Budaj, à l'issue de la deuxième période. Price a cédé quatre fois sur 20 lancers; Budaj trois fois sur huit tirs. Price a été blessé à la jambe droite au début de la deuxième période, et les dirigeants doivent espérer que ce n'est pas sérieux.

«Ça ne servait à rien de renvoyer Carey pour la troisième. L'équipe n'était pas alerte devant lui, nous avons voulu le protéger. La décision prise n'a aucun lien (avec la blessure).»

Henrik Lundqvist a connu un après-midi paisible de 22 lancers, et il a renoué avec la victoire au Centre Bell pour la première fois depuis le 17 mars 2009.

«Vous ne manquez pas une occasion de rappeler que je n'avais pas gagné depuis longtemps ici, a dit Lundqvist. La dernière fois que j'avais joué ici (15 janvier 2012), l'équipe était passablement différente et j'ai acquis de l'expérience. Vous voulez prouver à vous-même et à vos coéquipiers que vous pouvez bien faire. C'est un bon début, mais nous devons continuer dans cette voie.»

Heureusement pour le Canadien, on efface tout et on recommence lundi soir, à l'occasion du deuxième affrontement de la série à Montréal.

Brassard blessé

Les Rangers ont perdu les services de l'attaquant québécois Derick Brassard en début de rencontre. Brassard a quitté après avoir encaissé la mise en échec du défenseur Mike Weaver près de l'enclave.

«Son état de santé sera analysé sur une base quotidienne», a précisé l'entraîneur des Rangers Alain Vigneault.

Les Rangers ont vite vu à rappeler au CH qu'il y a encore loin de la coupe aux lèvres.

Les buts de St-Louis et de Zuccarello, tôt en ouverture de série, ont été marqués à courte distance, à la suite de belles pièces de Dominic Moore.

Déjà, à 6:27 du premier vingt, Therrien était contraint de faire usage du temps d'arrêt à sa disponiblité.

On a remis un peu d'ordre dans son jeu, mais rien de convaincant. Il a fallu patienter jusqu'au début de la deuxième période afin de revoir le vaillant Tricolore des deux premières séries.

On a pris d'assaut le filet de Lundqvist, qui a été solide et bien secondé par ses coéquipiers.

Price, ouf!

À l'autre bout, on a craint que Price ait subi une blessure après que Kreider l'eut enfoncé dans son filet au terme d'une poussée individuelle.

Price a paru se blesser à la jambe droite, et il a mis du temps avant de se relever. Mais il est demeuré en poste.

Les hôtes ont poursuivi sur leur lancée jusqu'à ce que Bourque parvienne à rétrécir l'écart, à 12:38. Son tir à courte distance a bifurqué sur le défenseur McDonagh, et Lundqvist n'y pouvait rien.

Le Canadien a par la suite laissé filer une occasion en supériorité numérique. Les visiteurs lui ont fait payer chèrement son inertie, en y allant de deux autres buts rapprochés.

À 18:59, Kreider a pris de court le défenseur Alexei Emelin pour filer vers Price, qu'il a déjoué à l'aide d'un lancer du côté du bloqueur.

À 19:48, Richards a profité de la belle manoeuvre de Zuccarello en coutournant le filet.

En troisième, les Rangers ont réussi trois buts en supériorité numérique avant que la cinquième minute de jeu ne se soit écoulée. Budaj a été déjoué dès la première fois qu'on l'a mis à l'épreuve.

Eller a complété en infériorité numérique.

PLUS:pc