NOUVELLES

Les Kings sont prêts malgré peu de repos avant le début de la finale de l'Ouest

17/05/2014 05:21 EDT | Actualisé 17/07/2014 05:12 EDT

CHICAGO - Vendredi soir, les Kings de Los Angeles étaient à Anaheim pour le match no 7 de leur série de deuxième tour face aux Ducks.

Samedi, ils ont franchi environ 2700 kilomètres afin de se rendre à Chicago, un jour avant le match no 1 de la finale de l'Association Ouest.

Les Kings n'auront donc pas le temps de se reposer, mais c'est la meilleure des deux options à ce temps-ci de l'année.

La troupe de l'entraîneur Darryl Sutter croisera le fer avec les Blackhawks dimanche après-midi, moins de 48 heures après avoir signé une victoire de 6-2 dans le match ultime face aux Ducks. Il s'agit d'une reprise de la finale de l'Ouest du printemps dernier, quand les Blackhawks ont éliminé les Kings en cinq matchs avant de lever la coupe Stanley pour une deuxième fois en quatre ans.

«Ce ne sera pas facile, mais c'est normal rendu où nous sommes, a rappelé le centre des Kings Anze Kopitar. Vous êtes toujours excités quand vous avez la chance de jouer au tour suivant.»

Les Kings participeront à la finale de l'Ouest pour une troisième année de suite après être venus de l'arrière contre les Sharks de San Jose et les Ducks lors des deux premiers tours.

Les Sharks ont échappé une avance de 3-0 en première ronde et les Ducks ont gaspillé une avance de 3-2 face aux Kings.

De leur côté, les Blackhawks ont pu profiter de quelques jours de congé après avoir envoyé le Wild du Minnesota en vacances avec une victoire de 2-1 en prolongation, mardi, lors du match no 6 de leur série. Les Blackhawks avaient aussi obtenu une pause semblable après leur série de premier tour face aux Blues de St. Louis.

«Je pense que les jours de repos aident à ce temps-ci de l'année, vous récupérez de l'énergie, vous vous préparez pour vos adversaires, a indiqué l'attaquant des Blackhawks Patrick Sharp. Mais en bout de ligne, quand la rondelle va tomber sur la glace demain (dimanche), je pense que les deux équipes vont être prêtes à jouer.»

La pause entre les deux séries aura permis à l'attaquant des Hawks Andrew Shaw de retrouver la santé. Le tenace joueur de centre a raté les cinq derniers matchs de la série contre le Wild en raison de ce qui serait une blessure à la jambe droite. Il s'est entraîné avec ses coéquipiers samedi et il pourrait affronter les Kings.

Pour leur part, les Kings espèrent pouvoir compter sur les retours au jeu des défenseurs Robyn Regehr et Willie Mitchell. Regehr a raté les six dernières parties des Kings et Mitchell les huit dernières.

Les situations de Shaw, Regehr et Mitchell pourraient jouer des rôles importants dans le duel entre la deuxième meilleure offensive de la LNH, les Blackhawks, et la défensive la plus étanche, les Kings.

«Les Kings rappellent les Blues, mais ils ont peut-être un peu plus de profondeur à l'attaque, a mentionné l'attaquant des Hawks Kris Versteeg. C'est pour ça qu'ils sont un peu plus dangereux. Vous devez respecter leur attaque et ils représentent une des meilleures formations du circuit en défensive, en plus d'être très physiques.»

Les Kings tentaient de défendre leur titre de la coupe Stanley quand ils ont subi l'élimination en cinq matchs face aux Blackhawks l'an dernier. Les Kings étaient alors ennuyés par plusieurs blessures et ils avaient été incapables de neutraliser la machine offensive des Blackhawks.

Les Blackhawks ont un dossier de 9-2 contre les Kings au cours des deux dernières campagnes, dominant la formation californienne 35-24 au chapitre des buts marqués.

«Ils jouent très bien présentement alors nous allons devoir nous concentrer sur ce qu'ils font bien depuis le début des éliminatoires, a expliqué le défenseur des Hawks Brent Seabrook. Ils ne lâchent jamais prise. Si nous prenons les devants, nous devons les achever. Si nous sommes en arrière, nous allons devoir nous battre comme des déchaînés afin de remonter.

«En bout de ligne, nous allons devoir nous concentrer sur notre jeu, sur ce que nous faisons bien depuis le début des séries. Nous allons devoir jouer aussi bien que possible.»

PLUS:pc