NOUVELLES

Le meurtre d'un missionnaire américain à Haïti suscite le mystère

17/05/2014 08:23 EDT | Actualisé 17/07/2014 05:12 EDT

PORT-AU-PRINCE, Haiti - Un missionnaire américain tué dans sa résidence d'Haïti cette semaine était un homme apprécié de tous, ont confié des membres d'une église, qui ont demandé aux autorités policières de trouver son tueur.

George Knoop, qui était âgé de 77 ans, a été poignardé à de multiples reprises mardi après-midi dans le quartier Delmas de Port-au-Prince, la capitale haïtienne. Le missionnaire originaire de Chicago était seul au moment du drame et il appert qu'il connaissait son assaillant, selon ce qu'ont affirmé des amis et des policiers.

Les enquêteurs ont enregistré deux déclarations, mais aucune arrestation n'a été effectué dans le dossier et les motivations du crime demeurent inconnues, a fait savoir John Munsell, président du conseil d'administration de la chapelle Quisqueya, à Haïti, où oeuvrait M. Knoop.

Après qu'il eut été poignardé, M. Knoop a appelé un gardien de sécurité qui travaillait à l'église et supplié son aide. Selon M. Munsell, M. Knoop pourrait avoir appelé le gardien de sécurité parce qu'il s'agissait du premier numéro de téléphone accessible dans son téléphone cellulaire.

Des membres de l'église se sont ensuite rendus au domicile de M. Knoop, à deux minutes de route de là, et l'ont découvert gisant sur le plancher. Des policiers ont plus tard retrouvé le couteau. Il semble aussi que les malfaiteurs se soient emparés d'un ordinateur, bien que le vol ne semble pas être le motif du meurtre.

M. Knoop a été transporté vers un hôpital et son décès a été constaté à 17 h 09.

«Ici, à la chapelle, nous ne sommes pas au courant de conflit avec quiconque, a déclaré M. Munsell. Il était beaucoup aimé.»

M. Knoop, qui était venu à Haïti pour la première fois en 2010, dans la foulée du tremblement de terre, servait de mentor auprès de jeunes hommes et dirigeait des groupes d'étude biblique.

«Il travaillait avec eux, les prenait sous son aile et effectuait un suivi régulier», a aussi relaté M. Munsell.

L'église prévoyait tenir une cérémonie funèbre mercredi en hommage à M. Knoop.

PLUS:pc