NOUVELLES

Kenya: les Etats-Unis envisagent de réduire le personnel de leur ambassade

17/05/2014 12:57 EDT | Actualisé 17/07/2014 05:12 EDT

Les Etats-Unis ont annoncé samedi qu'ils envisageaient de réduire les effectifs de leur ambassade au Kenya, par crainte de nouveaux attentats islamistes dans le pays.

Cette annonce intervient alors qu'au moins dix personnes ont été tuées et 90 blessées vendredi dans un attentat sur un marché de Nairobi.

"Vu la situation sécuritaire, l'ambassade réexamine ses effectifs en vue d'une possible réduction de son personnel dans un avenir proche", indique le Département d'Etat dans un communiqué.

L'ambassadeur américain au Kenya, Robert F. Godec, a indiqué, dans un communiqué distinct, que l'ambassade se préparait à prendre "des mesures supplémentaires" en matière de sécurité "dans les prochains jours", notamment concernant ses effectifs, qui comptent plus de 1.000 personnes.

Les Etats-Unis "continuent de recevoir des informations sur de potentielles menaces terroristes visant à la fois les Kényans et la communauté internationale", a ajouté M. Godec.

Le Kenya, visé par plusieurs attentats depuis qu'il a envoyé son armée combattre les islamistes shebab en Somalie en octobre 2011, a connu ces derniers mois une recrudescence d'attaques.

Plusieurs pays occidentaux - Royaume-Uni, France, Australie, Etats-Unis - ont relevé ces derniers jours leur niveau d'alerte sur le Kenya, déconseillant particulièrement les déplacements à Mombasa et pour certains sur une partie ou la totalité de la côte kényane, en raison de "menaces terroristes".

Au moins 200 personnes avaient été tuées dans une attaque d'Al-Qaïda contre l'ambassade américaine à Nairobi en 1998. La représentation américaine s'était par la suite installée dans des locaux mieux sécurisés hors du centre-ville.

sas/tmo/jmc

PLUS:hp