NOUVELLES

Guinée-Bissau: les élections se préparent dans "de très bonnes conditions" (commission)

17/05/2014 09:05 EDT | Actualisé 17/07/2014 05:12 EDT

Le président de la commission nationale des élections de Guinée Bissau Augusto Mendes a déclaré samedi que le second tour de la présidentielle, dimanche, se préparait "dans de très bonnes conditions d'organisation".

"Nous sommes dans de très bonnes conditions d'organisations des élections. Tout le matériel est en place dans toutes les commissions régionales", a déclaré dans un point de presse M. Mendes.

Selon une source de la CNE, 3048 bureaux de votes seront ouverts dimanche de 07 heures à 18 heures locales sur l'ensemble du pays.

"J'aimerais que chaque Bissau-Guinéen se lève très tôt pour aller voter massivement, pour montrer que la Guinée-Bissau est capable de tourner définitivement la page de l'instabilité", a lancé M. Mendes.

Deux cent quarante cinq observateurs sont déjà arrivés à Bissau et le déploiement a commencé dès vendredi a-t-on appris par la cne.

Sur le plan de la sécurité, plus de 4000 hommes de l'armée bissau-guinéenne, des éléments de la forces d'Attente de la CEDEAO et des experts militaires des Nations unies sont également sur le terrain. "Toutes les dispositions ont été prises pour garantir ma propre sécurité ainsi que celle de tous les membres de la commission nationale des élections a rassuré le Président de la CNE.

Selon plusieurs observateurs, les problèmes en Guinée-Bissau surgissent après la proclamation des résulmtats que pendant le vote.

En 2012, le processus a été interrompu entre les deux tours de la présidentielle par un coup d'Etat militaire dirigé par le Général Antonio Indjai.

"Cette fois des dispositions ont été prises sur le plan sécuritaire", a réaffirmé M. Mendes sans dire lesquelles. Le code électoral prévoit la proclamation des résultats dans les cinq jours qui suivent le scrutin.

"Nous ferons en sorte que les résultats provisoires soient publiés le plus tôt possible", a indiqué le président de la CNE.

Les Bissau-Guinéens votent dimanche pour le deuxième tour d'une présidentielle censée ramener la stabilité et l'ordre constitutionnel, deux ans après un coup d'Etat qui a renversé le Président intérimaire Raimundo Pereira et son Premier Ministre Carlos Gomes Junior.

Pour ce deuxième tour José Mario Vaz candidat du PAIGC qui avait obtenu 40% des voix affronte Nuno Gomes Na Biam, candidat sans étiquette (25%).

Na Biam est soutenu par le parti de la rénovation sociale, la deuxième force politique.

aye/jmc

PLUS:hp