NOUVELLES

Un journaliste tué au Paraguay, soupçon de narco-assassinat

16/05/2014 05:52 EDT | Actualisé 16/07/2014 05:12 EDT

Un journaliste a été assassiné vendredi à Pedro Juan Caballero, une ville du Paraguay frontalière du Brésil, réputée pour être une plaque tournante du trafic de drogue, a-t-on appris auprès de son employeur.

Fausto Gabriel Alcaraz, 28 ans, a été abattu devant chez lui à la mi-journée par des tueurs à moto.

Il présentait le journal matinal de la radio Amambay 570 AM, du nom du département qui englobe Pedro juan Caballero, une zone de production de cannabis et de transit de cocaïne andine destinée au marché brésilien.

"Ce sont des représailles des mafieux contre ceux qui osent les dénoncer à la radio. Ils s'organisent pour payer des tueurs à gage. A Pedro Juan Caballero, l'Etat est absent. Ici, la mafia a pris le pouvoir. Nous sommes tous à la merci de ces bandits", s'émeut Robert Acevedo, patron de la radio et sénateur du Parti libéral, opposé au Parti Colorado au pouvoir.

"Ils se déplacent en convois de 10 à 12 véhicules, fortement armés, et la police ne les arrête pas car la police et la justice sont complices", dénonce le sénateur.

Acevedo a lui-même survécu en 2010 à un attentat au cours duquel deux gardes du corps ont été tués.

En 2013, un journaliste et le propriétaire de la radio 98.5 FM ont été abattus à Pedro Juan Caballero dans des circonstances similaires.

En 2014, plusieurs dizaines de personnes ont été assassinées à Pedro Juan Caballero, selon la police. Ces meurtres restent généralement impunis dans ce pays parmi les plus pauvres d'Amérique du sud.

hro/ap/mr

PLUS:hp