NOUVELLES

Tippett n'a pas été impressionné par le gain de 6-1 du Canada contre l'Italie

16/05/2014 12:27 EDT | Actualisé 16/07/2014 05:12 EDT

MINSK, Bélarus - Pour l'entraîneur Dave Tippett, Équipe Canada en a arraché pour s'imposer 6-1 contre l'Italie au championnat du monde de hockey.

Le Canada a triomphé, une quatrième victoire d'affilée depuis le début du tournoi après la défaite en tirs de barrage contre la France, mais Tippett n'était pas d'une enthousiasme débordant.

«Nous essayons de mieux faire à chaque match, a précisé Tippett. Aujourd'hui (vendredi), je dirais qu'il y a peu de points positifs que nous pouvons utiliser pour nous améliorer sinon d'avoir capitalisé sur nos chances de marquer. Nous oublierons donc ce match, étant chanceux d'avoir profité de plusieurs de nos chances, et nous nous concentrerons sur la Suède.»

Le match de dimanche contre la Suède constituera un véritable test pour le Canada en ronde préliminaire. L'Italie, comme la Danemark la veille, n'était pas un adversaire très redoutable.

Le Canada a entrepris le match lentement avant que Joel Ward n'inscrive le premier but à 13:07 du premier engagement. L'entraîneur italien Tom Pokel a senti que le rythme du match a changé quand Alex Burrows a été blessé à la suite d'une collision genou contre genou avec Joachim Ramoser avec 56 secondes à jouer.

Burrows a quitté la patinoire, blessé à une jambe, et il n'est pas revenu au jeu. Ramoser a écopé d'une pénalité majeure de cinq minutes et d'une inconduite de match. Cody Hodgson a marqué pendant l'avantage numérique au début de la deuxième période.

«Cela nous a enlevé un peu de momentum d'avoir à nous défendre pendant cinq minutes face à un puissant avantage numérique, a reconnu Pokel, un Américain du Wisconsin. Les troisième et quatrième buts nous ont achevés.»

Jason Chimera a inscrit le troisième à la suite d'une descente à deux contre un avec Mark Scheifele, et Kyle Turris a ajouté le quatrième en désavantage numérique un peu plus de trois minutes plus tard à la suite d'une passe parfaite de Matt Read.

Hodgson a fait 5-0 plus tard dans la période avec son deuxième but du match et son sixième du tournoi, un sommet.

Tippett n'a pas beaucoup apprécié les nombreuses pénalités de ses joueurs. Quatre infractions à la deuxième période ont offert à l'Italie ce qu'il a qualifié «de temps supplémentaire d'entraînement... ce qui n'est pas l'idéal.»

David Borrelli, un Ontarien d'origine qui joue pour l'Italie, a privé le gardien James Reimer d'un jeu blanc en marquant à 1:12 de la troisième période. Brayden Schenn a ajouté un but d'assurance.

Dans un autre match à l'affiche, les États-Unis ont mis fin à une séquence de deux défaites en prenant la mesure du Kazakhstan 4-3 en prolongation.

Seth Jones a réussi un doublé pour les États-Unis. Il a créé l'égalité 2-2 à la deuxième période et il a ajouté le but victorieux en prolongation avec un tir des poignets dans la partie supérieure.

Les États-Unis occupent le troisième rang du groupe B.

PLUS:pc