NOUVELLES

Le réseau social Pinterest valorisé à 5 milliards de dollars après une nouvelle levée de fonds

16/05/2014 11:59 EDT | Actualisé 16/07/2014 05:12 EDT
Pinterest

Le réseau social américain Pinterest, qui permet "d'épingler" des photos représentant ses centres d'intérêt sur un profil en ligne, a vu sa valorisation monter à 5 milliards de dollars à l'occasion d'un nouveau tour de table, a-t-il indiqué vendredi.

Pinterest a levé à cette occasion 200 millions de dollars auprès d'investisseurs déjà présents à son capital: SV Angel, Fidelity, Andreessen Horowitz, FirstMark Capital, Bessemer Venture Partners et Valiant Capital Management, selon un communiqué envoyé par courriel à l'AFP et confirmant des informations de presse.

Le géant japonais du commerce en ligne Rakuten, qui a déjà investi dans le passé 100 millions de dollars dans Pinterest, n'aurait donc pas pris part à cette levée de fonds.

La valorisation du réseau poursuit en tout cas sa croissance explosive: ses précédents appels de fonds l'avaient valorisé à seulement 2,5 milliards en février 2013 et 3,8 milliards en octobre dernier.

Pinterest chiffre ses levées de fonds totales jusqu'ici à 764 millions de dollars.

Pinterest, lancé en 2010 et employant aujourd'hui plus de 300 personnes, compte quelque 60 millions d'utilisateurs mensuels actifs dans le monde, selon des données du cabinet ComScore.

La start-up a lancé l'an passé à Paris une version spécialement conçue pour les abonnés français, sa première plongée dans le monde non anglophone, et a entrepris depuis de traduire son site dans une série d'autres langues.

Pinterest dit aujourd'hui avoir 30% de ses utilisateurs à l'international et être disponible dans 31 pays.

Son siège est à San Francisco en Californie, mais la société a aussi des bureaux au Royaume-Uni, en France et au Japon, avec l'objectif d'en ouvrir davantage "pour atteindre des utilisateurs et des partenaires au niveau local".

Pinterest ne monétise son audience que depuis peu, en affichant des contenus "sponsorisés" par des annonceurs, sur le modèle de ce que font déjà d'autres réseaux comme Facebook ou Twitter.

Des entreprises comme Kraft, General Mills ou Gap auraient d'ores et déjà déboursé entre 1 et 2 millions de dollars pour voir leurs publicités figurer sur le site durant plusieurs mois, selon le Wall Street Journal.

INOLTRE SU HUFFPOST

20 Dumbest Pinterest Obsessions