NOUVELLES

Milos Raonic défait Chardy et obtient sa place dans le carré d'as à Rome

16/05/2014 10:08 EDT | Actualisé 16/07/2014 05:12 EDT

ROME - Milos Raonic disputera sa première demi-finale de la saison après avoir vaincu le Français Jérémy Chardy 6-3, 5-7, 6-2, vendredi, au Masters de Rome.

Raonic aura un adversaire de taille au prochain tour puisqu'il y affrontera le Serbe Novak Djokovic, deuxième tête de série, qui est de retour en forme après avoir été contraint au repos par une blessure au poignet la semaine dernière.

L'Ontarien avait remporté la première manche et menait 4-3 dans la deuxième lorsqu'il a concédé son premier bris. Chardy a remis ça quelques instants plus tard en brisant Raonic à 6-5 pour forcer la tenue d'une manche ultime.

Djokovic, absent du tournoi de Madrid la semaine dernière, a tenu tête à David Ferrer pour s'imposer 7-5, 4-6, 6-3. Il a commis une double faute à sa première balle de match mais il a ensuite remporté un échange de 38 coups pour éventuellement conclure sa victoire en deux heures et demie.

Djokovic vise un troisième titre à Rome, ayant remporté ce tournoi sur terre battue en 2008 et 2011.

Grigor Dimitrov, qui a célébré son 23e anniversaire lorsque Tommy Haas a abandonné après avoir perdu le premier set 6-2 en raison d'une blessure à l'épaule, sera également du carré d'as.

Il sera opposé au septuple champion Rafael Nadal, qui a pris la mesure d'Andy Murray 1-6, 6-3, 7-5.

Murray avait pourtant rapidement pris les commandes 5-0 et s'était adjugé le premier set en seulement 37 minutes de jeu. Le champion en titre du tournoi de Wimbledon affichait alors une forme resplendissante, comme en témoignaient ses nombreux coups gagnants frappés d'un peu partout sur le court.

Nadal l'a toutefois rapidement brisé au deuxième set et a pris les commandes du match avec un bris tardif en troisième manche pour poursuivre sa route vers un huitième titre en carrière à Rome.

C'est néanmoins la troisième fois en autant de matchs que Nadal doit disputer trois sets, remettant en question sa condition physique sur la terre battue à l'approche des Internationaux de France — qui se mettra en branle dans neuf jours.

«Je n'avais pas l'impression d'être mauvais au premier set. D'un point de vue stratégique, peut-être que j'étais mauvais, mais personnellement mon niveau d'énergie était très bon, a expliqué Nadal. Ce soir, je n'ai pas eu de pensées négatives pendant le match... J'ai mis un terme à la rencontre dès ma première opportunité.»

Les deux hommes se sont échangé des bris tôt au troisième set, et Murray s'est forgé une avance de 4-2. Mais le Britannique semblait frustré par la façon qu'il a négocié le jeu suivant.

«C'était mon opportunité et j'ai disputé un mauvais jeu donc je suis déçu, a mentionné Murray. Peut-être que j'ai précipité un peu trop les choses, parce que j'ai été très patient pendant la majeure partie du match... Physiquement, il était un peu plus puissant (que moi) vers la fin.»

Au tableau féminin, Sara Errani a tiré avantage du soutien de la foule pour vaincre la Chinoise Li Na 6-3, 4-6, 6-2 et accéder aux demi-finales pour une deuxième année de suite.

Errani, 10e tête de série, tente de devenir la première Italienne à gagner le tournoi de Rome depuis Raffaella Reggi il y a 29 ans.

«J'ai bien réagi afin de ne pas me laisser emporter par l'euphorie, a dit Errani. C'est difficile de décrire comment je me sentais vers la fin. Les spectateurs ont été incroyables.»

Li s'est montrée brouillonne, commettant 52 fautes directes.

Errani a célébré sa victoire en agitant les bras en direction de la foule. À son prochain match, elle fera face à Jelena Jankovic, championne en 2007 et 2008, qui a défait Agnieszka Radwanska (no 3) 6-4, 6-4.

Dans l'autre moitié du tableau, Ana Ivanovic, championne à Roland-Garros en 2008, a pris la mesure de l'Espagnole Carla Suarez Navarro 6-4, 3-6, 6-4.

La Serbe sera confrontée à la favorite du tournoi, Serena Williams, qui a battu la Choinoise Shuai Zhang en deux manches de 6-1, 6-3.

Le Masters de Rome est le dernier tournoi préparatoire d'importance avant l'ouverture des Internationaux de France, le 25 mai.

PLUS:pc