NOUVELLES

Le TSX est tiré vers le bas par une série d'inquiétudes économiques

16/05/2014 05:13 EDT | Actualisé 16/07/2014 05:12 EDT

TORONTO - Les sociétés des secteurs des matières premières et des services financiers ont été les principales coupables de la baisse encaissée vendredi par la Bourse de Toronto, les opérateurs s'étant demandé si les conditions économiques justifiaient de nouveaux mouvements à la hausse pour les valeurs mobilières.

L'indice composé S&P/TSX a retraité de 74,15 points pour clôturer à 14 514,74 points.

Le dollar canadien s'est quant à lui apprécié de 0,17 cent US à 92,11 cents US.

Les principaux indices boursiers américains ont affiché des gains, malgré la publication d'une donnée décevante sur la confiance des consommateurs. Un autre rapport a néanmoins montré de solides chiffres pour les mises en chantier d'habitations.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a grimpé de 44,5 points à 16 491,31 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a avancé de 7,01 points à 1877,86 points et que l'indice composé du Nasdaq a gagné 21,3 points à 4090,59 points.

Les marchés affichent ainsi un recul sur l'ensemble de la semaine, après la publication de données ayant montré que la reprise économique en Europe était plus fragile qu'on le croyait, tandis que le géant mondial du détail Wal-Mart a livré de décevantes perspectives pour son deuxième trimestre en cours.

Entre-temps, la plus récente lecture de l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan s'est avérée décevante. L'indice s'est établi à 81,8 points pour le mois de mai, en deçà du niveau de 85 points qui était attendu.

Cependant, les mises en chantier aux États-Unis pour le mois d'avril ont été plus importantes que ne le prévoyaient les économistes.

À Toronto, le secteur de la finance est celui qui a le plus reculé vendredi, avec une baisse de 0,75 pour cent, alors que les grandes banques du pays s'apprêtent à dévoiler, à partir de la semaine prochaine, leurs plus récents résultats trimestriels.

Le secteur aurifère a effacé environ 1,1 pour cent, le cours du lingot d'or ayant reculé de 20 cents US à 1293,40 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York.

Le prix du pétrole brut a gagné 52 cents à 102,02 $ US le baril à New York, mais le secteur de l'énergie de Toronto a néanmoins reculé de près d'un pour cent.

Le groupe des métaux de base a délaissé 0,67 pour cent pendant que le cours du cuivre restait inchangé à 3,15 $ US la livre à New York.

Sur l'ensemble de la semaine, l'indice phare du TSX a abandonné 0,13 pour cent, tandis que le Dow Jones a rendu 0,6 pour cent.

PLUS:pc