NOUVELLES

La crise russo-ukrainienne pourrait renchérir le gaz en Europe (PDG de Total)

16/05/2014 11:23 EDT | Actualisé 16/07/2014 05:12 EDT

La crise russo-ukrainienne pourrait entraîner un renchérissement du gaz en Europe, et notamment en France, sans pour autant confronter le Vieux Continent à des problèmes d'approvisionnement, a estimé vendredi le PDG de la multinationale française Total, Christophe de Margerie.

"En ce qui concerne véritablement l'approvisionnement de la France et de l'Europe, (...) je ne pense pas (...) qu'il y ait un gros problème, un gros souci d'approvisionnement, c'est pour ça que le marché est relativement calme et stable", a déclaré M. de Margerie lors de l'assemblée générale annuelle du géant pétrolier.

En revanche, les prix pourraient être "tirés à la hausse", a-t-il dit.

"Il y a plus à craindre un renchérissement de l'approvisionnement en gaz français et européen, qu'un véritable manque de gaz", a-t-il précisé.

Mais il ne s'agirait pas d'un "scénario catastrophe", a-t-il tempéré: "je ne crois pas qu'il y ait véritablement péril en la demeure".

Moscou a menacé de couper les approvisionnements vers l'Ukraine dès le 3 juin si celle-ci ne réglait pas sa facture pour ce mois, qui s'établit à 1,66 milliard de dollars, au risque de perturber les livraisons vers l'Union européenne comme lors des "guerres du gaz" de 2006 et 2009.

L'Union européenne importe le quart de son gaz de Russie, dont près de la moitié transite par l'Ukraine.

mpa/cb/blb/mr

TOTAL

PLUS:hp