NOUVELLES

Donald Sterling aurait dit qu'il n'allait pas payer l'amende de 2,5 millions $

16/05/2014 06:11 EDT | Actualisé 16/07/2014 05:12 EDT

L'avocat de Donald Sterling a écrit une lettre à la NBA dans laquelle il déclare que le propriétaire des Clippers de Los Angeles n'avait pas l'intention de payer l'amende de 2,5 millions $ US imposée par la ligue pour avoir tenu des propos racistes, selon ce qu'a indiqué une personne au courant du contenu de la lettre.

Sports Illustrated a été le premier média à rapporter la lettre envoyée par Maxwell Blecher. Le contenu de la lettre a été confirmée à The Associated Press par une personne qui a parlé sous le couvert de l'anonymat.

Blecher, un célèbre avocat antitrust, a confirmé qu'il avait envoyé une lettre, mais a refusé de discuter du contenu, vendredi.

Le commissaire de la NBA, Adam Silver, a banni Sterling à vie et a imposé une amende à la suite de la publication en ligne le mois dernier de bandes sonores dans lesquelles Sterling tient des propos racistes. Silver a également demandé aux autres propriétaires du circuit de forcer Sterling à vendre les Clippers, un processus qui demande une majorité aux trois quarts.

Sports Illustrated a rapporté que la lettre a été envoyée au vice-président exécutif de la NBA, Rick Buchanan, et que Sterling indique qu'il ne paierait pas l'amende puisqu'elle viole son droit à l'application régulière de la loi. Il mentionnerait aussi que la controverse se retrouvera devant un arbitre.

PLUS:pc