NOUVELLES

Yémen: raids aériens contre des positions d'Al-Qaïda dans le Sud

15/05/2014 12:53 EDT | Actualisé 15/07/2014 05:12 EDT

L'armée de l'air yéménite a lancé jeudi une série de raids contre des positions d'Al-Qaïda dans la province de Chabwa (sud), infligeant de "lourdes pertes" au réseau extrémiste, cible d'une offensive militaire d'envergure depuis fin avril, selon un porte-parole.

Les avions de combat "ont détruit plusieurs fiefs des terroristes, leur infligeant d'énormes pertes en vies humaines et en armes", a déclaré le porte-parole militaire, cité par l'agence officielle Saba.

Les raids ont eu lieu notamment dans la région d'Azzan, de Joul al-Rida et d'Al-Saeed, au sud d'Ataq, chef-lieu de la province de Chabwa, a indiqué à l'AFP une source militaire, ajoutant que des habitants fuyaient la région à la recherche de localités plus sûres.

La veille, de violents combats ont éclaté dans la région lorsque des insurgés d'Al-Qaïda ont lancé une contre-attaque pour tenter de reprendre la localité d'Azzan et celle proche de Joul al-Rida, tombées en début de semaine aux mains de l'armée. Dix soldats et 13 insurgés ont péri dans ces combats, selon une source militaire.

Jeudi, le commandant de la 3e région militaire, le général Ahmed al-Yafaï, a annoncé la destruction à Azzan d'un dépôt de munitions dans une maison appartenant à un chef d'Al-Qaïda, alors que le ministère de la Défense affirmait sur son site internet que le chef du réseau à Azzan, Fares al-Qumaissi, avait été tué par l'armée.

Lors d'une réunion le même jour à Sanaa, le président Abd Rabbo Mansour Hadi a averti que "la guerre est ouverte contre l'organisation terroriste" et exhorté les forces gouvernementales à agir pour "éradiquer le terrorisme par tous les moyens possibles".

Après la multiplication des attaques d'Al-Qaïda, l'armée a lancé fin avril une opération dans le sud destinée à déloger les combattants d'Al-Qaïda de leurs bastions. Elle a réussi à prendre, entre autres, Azzan et Joul al-Rida.

Les combattants du réseau extrémiste se sont réfugiés dans les montagnes ou tentent de regagner, selon le ministère de l'Intérieur, le centre et l'est du pays.

Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa), considéré comme la plus dangereuse des branches du réseau par les Etats-Unis, avait su tirer profit de l'affaiblissement du pouvoir central après la révolte contre l'ex-président Ali Abdallah Saleh pour renforcer sa présence au Yémen, notamment dans les zones tribales du sud et de l'est.

Ses membres sont régulièrement visés par des attaques menées par des drones américains, dont l'usage a été défendu par le président du Yémen.

faw/tm/tp

PLUS:hp