NOUVELLES

Libye: trois assassinats à Benghazi, explosion dans un tribunal à Ajdabiya

15/05/2014 08:32 EDT | Actualisé 15/07/2014 05:12 EDT

Deux soldats et un religieux modéré ont été tués par balle jeudi à Benghazi, dans l'est libyen, tandis qu'une explosion s'est produite dans le tribunal d'Ajdabiya (est) sans faire de victimes, a-t-on appris de sources médicale et des services de sécurité.

Selon un responsable de sécurité à Benghazi, des hommes armés ont tiré une rafale de balles sur un imam modéré connu pour ses positions contre l'extrémisme à sa sortie d'une mosquée dans le centre ville.

Cheikh Mansour Abdelkarim Al-Baraassi a été tué sur le coup, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, deux soldats des forces spéciales de l'armée libyenne ont été tués par balle à la sortie de leur caserne, a-t-on indiqué de même source.

Une porte-parole de l'hôpital Al-Jala, Fadia Al-Barghathi, a confirmé la mort des deux soldats et de l'imam.

A Ajdabiya, à 160 km à l'ouest de Benghazi, des inconnus ont placé un engin explosif près d'un tribunal, sans faire de victimes mais provoquant d'importants dégâts matériels, selon une source des services de sécurité de cette ville.

Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, Benghazi est le théâtre d'attaques et d'assassinats quasi-quotidiens visant l'armée et la police.

Plusieurs attaques ont été perpétrées par ailleurs contre des tribunaux et des juges.

Ces attaques qui ne sont pas revendiquées sont attribuées à des islamistes extrémistes. Les autorités ont échoué toutefois à identifier les auteurs et à les arrêter.

bra/ila/sw

PLUS:hp