POLITIQUE

Des accusations sont portées contre l'ex-député conservateur Del Mastro pour des dépenses électorales excessives

15/05/2014 04:49 EDT | Actualisé 15/07/2014 05:12 EDT
PC

PETERBOROUGH, Ont. - Le député fédéral ontarien Dean Del Mastro et son agent officiel lors des élections générales de 2008 ont plaidé non coupable, jeudi, à des accusations liées à la Loi électorale du Canada.

M. Del Mastro, élu député conservateur mais qui siège maintenant comme indépendant, comparaissait jeudi en Cour de l'Ontario à Peterborough. Le procès, qui pourrait durer deux semaines, doit s'ouvrir le 23 juin.

Le commissaire aux élections fédérales, qui veille à l'application de la Loi électorale, a accusé Del Mastro d'avoir excédé les limites des dépenses permises lors de la campagne électorale d'octobre 2008. Il est aussi accusé d'avoir omis de déclarer sa contribution personnelle de 21 000 $ à sa propre campagne — alors même que la limite permise était de 2100 $.

Le commissaire aux élections fédérales, le seul à pouvoir intenter des poursuites en cette matière, allègue aussi que Del Mastro a tenté de dissimuler après coup ses écarts en falsifiant des documents.

Del Mastro a toujours soutenu qu'il n'avait rien fait de mal. À l'extérieur du tribunal, jeudi, il a indiqué qu'il avait hâte de rétablir sa réputation.

Son ancien agent officiel Richard McCarthy fait aussi face à trois chefs d'accusation, dont celle d'excéder le plafond des dépenses lors d'une élection.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques controverses du gouvernement Harper