NOUVELLES

Le Golfe lève une interdiction non officielle de voyage au Liban

15/05/2014 08:39 EDT | Actualisé 15/07/2014 05:12 EDT

Les pays du Golfe, dont l'Arabie saoudite, ont levé une interdiction non officielle de voyager au Liban, à l'approche de la saison estivale, a annoncé jeudi à l'AFP le ministre libanais du Tourisme.

"Il y a une normalisation implicite", a affirmé le ministre Michel Pharaon.

"Je peux vous dire qu'à la suite de nos rencontres, s'il y avait interdiction, aujourd'hui elle est implicitement levée", a-t-il expliqué.

"Comme il ne s'agissait pas d'une interdiction officielle, je peux dire qu'il s'agit d'un feu vert non officiel", a-t-il encore dit.

Depuis 2012, les monarchies arabes du Golfe dont de nombreux citoyens se rendaient au Liban pendant les mois d'été, avaient appelé leurs ressortissants à éviter le Liban pour des raisons de sécurité.

Après une série d'enlèvements et des violences liées à la guerre en Syrie voisine, le Liban était de plus en plus boudé par les touristes, ce qui a eu un impact dévastateur sur le secteur clé du tourisme dans le pays.

M. Pharaon a fait état de signes de plus en plus encourageants par rapport à l'an dernier.

"Le nombre de visiteurs s'élevait à 2,3 millions en 2010, baissant à 1,3 million en 2013", a-t-il souligné.

"Mais à présent, je peux dire qu'ils reviennent petit à petit: les vols sont complets et le taux d'occupation des hôtels est de 60-70%, alors qu'il n'était que de 30-35% l'an dernier", a-t-il expliqué.

"Je dirais que je suis optimiste (...) Mais au Liban nous devons toujours être prudents, je dirais plutôt que je suis prudemment optimisme pour la saison", a dit le ministre.

sah/feb/vl

PLUS:hp