NOUVELLES

Le choléra a fait son apparition au Soudan du Sud (officiel)

15/05/2014 11:42 EDT | Actualisé 15/07/2014 05:12 EDT

Le choléra a fait son apparition au Soudan du Sud, où plus d'1,3 million de personnes ont été chassées de chez elles par un conflit qui entre dans son sixième mois, ont annoncé jeudi les autorités.

"Le choléra s'est déclaré dans le pays (...) le nombre de cas augmente", a déclaré à a presse le ministre sud-soudanais de la Santé, Riek Gai, précisant que 19 cas, dont un mortel, avaient été jusqu'ici recensés, tous dans les quartiers résidentiels de la capitale Juba.

L'apparition du choléra fait craindre une vaste épidémie, alors qu'environ 32.000 personnes craignant d'être tuées en raison de leur appartenance ethnique, s'entassent dans des conditions très difficiles dans deux bases de l'ONU à Juba et que plus d'1,3 million de personnes survivent à travers le pays sans abri ou toilettes dignes de ce nom et sans eau potable.

La saison des pluies, qui rend impraticables le peu de routes du pays voire certaines pistes d'atterrissage, complique l'acheminement de l'aide humanitaire dans de vastes régions du pays et peut potentiellement accélérer la propagation de la maladie.

Le responsable de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) au Soudan du Sud, Abdi Mohamed, a indiqué que les quelque 79.000 personnes réfugiées dans les bases de l'ONU à travers le pays avaient été vaccinées, rappelant toutefois que le vaccin contre le choléra n'est efficace qu'à 65%.

Le choléra est une infection diarrhéique aiguë provoquée par l'ingestion d'aliments ou d'eau contaminés par un vibrion, qui peut provoquer la mort en quelques heures en l'absence de traitement.

Il se propage facilement notamment dans les zones dépourvues d'infrastuctures de base - eau propre, toilettes, assainissement - tels que les bidonvilles ou les camps de réfugiés, souvent surpeuplés.

str-pjm/ayv/esd/jmc

PLUS:hp