NOUVELLES

La Chine met en garde ses touristes contre les voyages au Vietnam

15/05/2014 12:22 EDT | Actualisé 14/07/2014 05:12 EDT

La Chine a publié une mise en garde à ses ressortissants prévoyant de faire du tourisme au Vietnam, à la suite des émeutes antichinoises qui s'y sont produites, la presse officielle à Pékin accusant jeudi Hanoï d'avoir laissé libre cours à ces violences.

L'agence d'Etat supervisant le tourisme a appelé les Chinois prêts à se rendre au Vietnam à "bien prendre en compte le danger de la situation" et à "réfléchir" à l'opportunité de leur voyage.

Au moins un ouvrier chinois a été tué dans une usine sidérurgique taïwanaise installée au Vietnam, selon la police vietnamienne.

La flambée de violences au Vietnam --notamment les incendies doublés du pillage d'usines et bureaux d'entreprises estampillées "chinoises"-- "est la conséquence des années de propagande antichinoise de la part de Hanoï", a dénoncé dans un éditorial le journal Global Times.

"Les violents manifestants au Vietnam, depuis mardi, ont évidemment bénéficié de l'indulgence de Hanoï", a ajouté ce quotidien connu pour son ton nationaliste.

Selon ce journal, le gouvernement vietnamien se retrouve "piégé par un nationalisme dévorant" et se "ridiculise" en se montrant incapable d'assurer un environnement sûr aux firmes étrangères.

"Sans doute le Vietnam n'est-il déjà plus une terre d'accueil fructueuse pour l'investissement et les affaires, mais au contraire un paria aux yeux des investisseurs, en particulier des investisseurs d'Asie orientale", a estimé le Global Times.

Avant d'écrire cet avertissement: "Hanoï et son laisser-faire ne doivent pas mettre à l'épreuve la patience de la Chine au-delà de certaines limites".

Les tensions entre la Chine et le Vietnam, deux voisins communistes mais rivaux historiques, se sont brusquement aggravées après que Pékin a annoncé l'installation de structures de forage dans une zone de la mer de Chine méridionale dont les deux pays se disputent la souveraineté.

L'éruption de rage antichinoise cette semaine au Vietnam est sans précédent depuis des décennies.

tjh-seb/jug/ob

PLUS:hp