NOUVELLES

Hodgson réussit un tour du chapeau et le Canada malmène le Danemark 6-1

15/05/2014 12:38 EDT | Actualisé 15/07/2014 05:12 EDT

MINSK, Bélarus - Cody Hodgson s'est retrouvé au bon endroit au bon moment, jeudi, alors qu'il a réussi un tour du chapeau dans une victoire de 6-1 du Canada contre le Danemark au Championnat du monde.

Hodgson a inscrit les deux premiers buts de la formation canadienne, puis il a ajouté à sa production en troisième période pour dicter le ton d'un match qui s'est avéré à un sens unique. Matt Read a inscrit deux buts et Jonathan Huberdeau a réussi son premier filet du tournoi, alors que le Canada a signé une troisième victoire en quatre sorties.

L'attaquant se sent de plus en plus à l'aise avec l'équipe canadienne à ce tournoi. Tout comme, à l'âge de 24 ans, il se sent de mieux en mieux dans son rôle de hockeyeur professionnel.

«Je ressens beaucoup de plaisir à jouer au hockey, a-t-il dit. Quand tu es en santé et que tu peux faire tout ce que tu cherches à faire, quand ton corps traduit bien ce que le cerveau lui dicte, c'est plaisant.»

Hodgson a aidé le Canada à signer une troisième victoire en quatre sorties. Le prochain match aura lieu vendredi contre l'Italie. Suivra ensuite un duel contre la Suède, dimanche.

«Ça importe peu ce que nous réalisons maintenant, a souligné Hodgson. C'est qui arrive dans la ronde des médailles. C'est à ce moment-là que commence le hockey sérieux.»

D'ici là, les joueurs canadiens devront sans doute s'améliorer au chapitre de la discipline. Les quatre pénalités qu'ils ont écopées, jeudi, auraient pu s'avérer coûteuses si elles étaient survenues dans un match éliminatoire contre une équipe plus puissante.

«Il faut jouer de façon plus intelligente, a convenu Huberdeau. Ce sont des mauvaises pénalités. J'ai écopé d'une mauvaise punition. C'est important de continuer à patiner quand tu as la rondelle, pour réduire les risques de se faire punir.»

Ben Scrivens a effectué 29 arrêts à son deuxième départ du tournoi. Le seul but qu'il a accordé est survenu lors d'une attaque à deux contre un. Nicklas Jensen, un joueur des Canucks de Vancouver, a alors trouvé le fond du filet.

L'entraîneur canadien Dave Tippett a déclaré, jeudi soir, qu'il ne savait pas quel gardien il allait lancer dans la mêlée face à l'Italie. James Reimer a réalisé 57 arrêts et affronté 63 tirs en deux départs jusqu'ici.

Le gardien danois Patrick Galbraith, qui joue dans la Ligue nationale de Suède, a repoussé 40 des 46 tirs dirigés vers lui.

PLUS:pc