NOUVELLES

GM rappelle 2,7 millions de véhicules de plus aux Etats-Unis pour divers défauts

15/05/2014 09:01 EDT | Actualisé 15/07/2014 05:12 EDT

Le constructeur automobile américain GM a annoncé jeudi qu'il allait rappeler 2,7 millions de véhicules de plus aux Etats-Unis pour divers problèmes mécaniques, notamment des freins hydrauliques défectueux.

Treize accidents ayant causé deux blessés sont associés à ces défauts, précise GM qui a reçu des centaines de plaintes de clients, selon un communiqué.

Les modèles concernés par ces rappels sont essentiellement des Chevrolet Malibu construites entre 2004 et 2012, des Chevrolet Malibu Maxx de 2004-2007, des Pontiac G6 de 2005-2010 et des Saturn Auras de 2007-2010.

Le problème le plus sérieux concerne 140.067 Chevrolet Malibu fraichement sorties d'usine, qui sont affectées par un mauvais fonctionnement des freins hydrauliques, explique GM.

Le constructeur américain veut notamment modifier les câblages électriques qui empêchent les feux de stop de s'allumer.

Il explique que dans certaines voitures, un problème de corrosion peut affecter les câblages électriques, ce qui peut empêcher les feux de stop de s'allumer lorsque les freins sont actionnés.

En outre, le régulateur de vitesse ou encore le dispositif de freinage d'urgence peuvent être désactivés.

"La sécurité des clients est au centre de la façon dont nous concevons et produisons les véhicules et ces annonces en sont des exemples pratiques", déclare Jeff Boyer, en charge de la sécurité, dans le communiqué.

Depuis l'affaire des rappels tardifs de voitures qui ont écorné sa réputation, GM n'hésite plus à rappeler des véhicules à la moindre alerte.

Entre mi-février et fin mars, GM avait rappelé 2,6 millions Chevrolet Cobalt, Pontiac 5, Saturn Ion et Sky et Solstice produites entre 2003 et 2011, pour un défaut du commutateur d'allumage ayant empêché les airbags de se déployer.

Ce problème a été lié à une trentaine d'accidents qui ont provoqué la mort de 13 personnes au moins, ce qui vaut au constructeur d'être au centre de quatre enquêtes du département de la Justice, de l'Agence américaine de sécurité routière NHTSA, du Congrès et de l'Autorité des marchés financiers (SEC).

La facture est déjà conséquente: le constructeur a vu son bénéfice net plonger de 85,5% au premier trimestre, plombé par une charge exceptionnelle de 1,3 milliard de dollars due aux rappels.

lo/sl/bdx

GENERAL MOTORS

PLUS:hp