NOUVELLES

Face au CH, les Bruins n'ont pas su afficher le même brio qu'en saison régulière

15/05/2014 06:48 EDT | Actualisé 15/07/2014 05:12 EDT

BOSTON - Les Bruins sont arrivés au TD Garden pour le match ultime de leur série contre Montréal en sachant qu'après coup, ce serait terminé pour l'un des clubs; ils n'avaient juste pas envisagé que ce serait eux les perdants.

«C'est dur à avaler, a dit le défenseur Johnny Boychuk après le revers de 3-1 face au CH, qui a mis fin au parcours de Boston en deuxième ronde. Nous avons tellement une bonne équipe. Ça n'aurait pas dû se passer comme ça.»

Avec deux présences en finale de la coupe Stanley en trois ans et la meilleure fiche de la LNH en saison régulière, les Bruins font clairement partie de l'élite. Le défenseur Zdeno Chara, l'attaquant Patrice Bergeron et le gardien Tuukka Rask sont tous en lice pour divers honneurs de la ligue.

Mais contre un de leurs rivaux originaux, ils n'ont pas su afficher la forme qui les a menés vers une récolte de 117 points en saison régulière. David Krejci et Brad Marchand, fiables en attaque lors des séries de 2011 et 2013, n'auront pas réussi à marquer en 12 matches de séries cette année.

«Peut-être que ç'a été un manque de concentration, mais je n'ai pas livré la marchandise quand l'équipe avait besoin de moi et c'est très frustrant, a dit Marchand. C'est dur à exprimer à quel point c'est décevant. Nous nous attendions à beaucoup plus.»

L'entraîneur Claude Julien a dit que sa formation a peiné à combler la perte des défenseurs Dennis Seidenberg et Adam McQuaid, et on a dû se fier à plusieurs jeunes joueurs; Dougie Hamilton et Torey Krug ont bien fait contre le Tricolore, mais on ne peut pas en dire autant de Kevan Miller et Matt Bartkowski.

«Vous pouviez voir qu'il y avait beaucoup de nervosité (mercredi soir), a dit Julien. À ce temps-ci de l'année il faut jouer son meilleur hockey, et je ne pense pas qu'on ait réussi à atteindre ce niveau-là. Nous n'avons pas mal joué, mais c'est certain que nous n'avons pas joué comme une équipe qui allait passer à la ronde suivante.»

Après 54 gains en saison régulière, les Bruins ont réglé le cas des Red Wings de Detroit en cinq matches au premier tour. Puis, après avoir échappé le match initial contre le Bleu-Blanc-Rouge, à Boston, ils ont pris les devants 3-2 dans la série avant de marquer une seule fois par la suite pour s'incliner en sept matches, grâce notamment au brio de Carey Price.

«Quand vous avez une équipe aussi solide et aussi constante pendant la saison, une équipe assez bonne pour au moins aller en finale de l'Est, ça prend du temps à réaliser que vous avez perdu, a dit Chara. Ça va vous occuper l'esprit. Personnellement, je sais que ça va me trotter dans la tête pendant un bon bout de temps.»

PLUS:pc