NOUVELLES

Des inondations font au moins deux morts dans les Balkans

15/05/2014 10:24 EDT | Actualisé 15/07/2014 05:12 EDT

BELGRADE, Serbie - Les inondations qui frappent les Balkans ont fait au moins deux morts, une femme et un pompier, en plus de chasser des centaines de personnes de chez elles.

Des rivières gonflées par la pluie ont inondé des routes, des ponts et des liens ferroviaires. Des écoles ont été fermées, et on rapporte des pannes de courant et téléphoniques.

Des mesures d'urgence ont été proclamées à travers la Serbie et des glissements de terrain se sont produits en plusieurs endroits. Des dizaines de voitures et d'autocars se sont retrouvés bloqués sur des routes et deux grands liens ferroriviaires nord-sud étaient paralysés. Des centaines de maisons ont été inondées et certains ponts emportés.

«Nous sommes confrontés à la pire catastrophe causée par l'eau dans l'histoire de la Serbie», a dit le premier ministre serbe Aleksandar Vucic. Son gouvernement a demandé l'aide de l'Union européenne, de la Russie et d'autres pays de la région.

Autant en Serbie qu'en Bosnie voisine, les métérologues ont mesuré les plus importantes précipitations depuis que des données ont commencé à être compilées, il y a 120 ans. Les rivières sont gonflées à travers la Bosnie, y compris dans la capitale, Sarajevo. Des hélicoptères militaires ont été mobilisés pour évacuer des centaines de personnes.

«La situation est alarmante», a dit Mehmed Mustabasic, le maire de la ville de Maglaj, à 100 kilomètres au nord de la capitale. Certains habitants avaient trouvé refuge sur le toit de leur maison. «Nous n'avons pas d'électricité, les téléphones sont en panne. Nous sommes coupés du reste du monde.»

En Serbie, les autorités rapportent l'évacuation de quelque 600 personnes. La police et l'armée ont dû intervenir en plusieurs endroits, pendant que des milliers de personnes sont privées d'électricité et de téléphone.

«Nous avons déployé tous les hommes dont nous disposons, a dit Predrag Maric, un responsable serbe des services d'urgence. L'eau monte partout.»

Les autorités municipales de Belgrade ont fermé les écoles jeudi et vendredi. La ville aurait reçu en moins de deux jours la pluie qu'elle reçoit normalement en deux mois.

Une résidante de la banlieue de Belgrade s'est noyée après avoir refusé d'évacuer. Un pompier a quant à lui perdu la vie pendant une opération de secours, dans le centre de la Serbie.

On fait aussi état d'intempéries sévères en Croatie et en Roumanie. La Croatie et la Slovénie sont en état d'alerte, puisque les métérologues annoncent des vents violents. La pluie devrait continuer à tomber pendant encore quelques jours.

PLUS:pc