NOUVELLES

Halifax: King's College offre une bourse d'études canadiennes au nom de Malala

15/05/2014 07:20 EDT | Actualisé 15/07/2014 05:12 EDT
PATRICK HERTZOG via Getty Images
Malala Yousafzai, a Pakistani student who was shot in the head by the Pakistani Taliban applauds a speech after being awarded with the Sakharov Prize for Freedom of Thought, on November 20, 2013 at the European Parliament in Strasbourg, eastern France. The Sakharov Prize , named after Soviet scientist and dissident Andrei Sakharov, was established by the European Parliament as a means to honour individuals or organisations who have dedicated their lives to the defence of human rights and freedom of thought. AFP PHOTO/ PATRICK HERTZOG (Photo credit should read PATRICK HERTZOG/AFP/Getty Images)

OTTAWA - Les diplômés de l'université de King's College, à Halifax, ont eu droit à une visite surprise virtuelle jeudi: celle de Malala Yousafzai, cette adolescente pakistanaise défenderesse du droit des jeunes femmes à l'éducation qui a survécu à un attentat perpétré par les talibans.

Elle a accepté par vidéoconférence le doctorat honorifique que lui a décerné l'institution et annoncé par la même occasion la création d'une nouvelle bourse d'études de 240 000 $ portant son nom. Celle-ci permettra à deux étudiantes provenant de pays en voie de développement d'étudier à l'université néo-écossaise.

L'université a conclu un partenariat avec le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) pour financer quatre années de scolarité à temps plein à hauteur de 30 000 $ par année pour chaque récipiendaire.

Malala Yousafzai a reçu un doctorat honorifique en droit civil de l'université de King's College, à l'instar de trois autres récipiendaires, dont le gouverneur général David Johnston.

Dans son discours, le représentant de la Couronne britannique a affirmé que ces bourses d'études étaient une formidable façon pour le gouvernement du Canada de rendre hommage au message de Malala Yousafzai.

Celle-ci s'est dite désolée de n'avoir pu être présente à la cérémonie en compagnie de ses «collègues diplômés» et a déclaré qu'elle aimerait bien les visiter un jour. Son absence était toutefois justifiée: elle est en plein milieu de sa période d'examens en Grande-Bretagne, où elle poursuit ses études.

«Ce n'est pas seulement un diplôme, c'est du courage, et il témoigne de votre soutien. Cela me donne encore plus de force pour continuer à faire la promotion de l'éducation pour tous les enfants», a-t-elle lancé dans la vidéo tournée dans son pays d'adoption.

«Je pense que tellement d'enfants dans des pays comme le Pakistan sont remplis de talent, d'habiletés et de rêves. Mais en raison de la pauvreté, en raison de beaucoup d'autres problématiques, ils ne peuvent avancer dans leur vie», a ajouté la jeune femme, qui souhaite devenir avocate.

L'an dernier, Malala Yousafzai est devenue la sixième personnalité internationale à recevoir la citoyenneté canadienne à titre honorifique. Avant elle, seuls Nelson Mandela, Raoul Wallenberg, le dalaï lama, Aung San Suu Kyi et l'Aga Khan avaient eu droit à cet honneur.

INOLTRE SU HUFFPOST

Twitter rend hommage à Malala