NOUVELLES

Avertissements occidentaux d'éviter la côte kényane: Nairobi parle d'"actes inamicaux"

15/05/2014 04:16 EDT | Actualisé 14/07/2014 05:12 EDT

Les autorités kényanes ont qualifié jeudi d'"actes inamicaux" les avertissements de plusieurs pays occidentaux déconseillant à leurs ressortissants tout déplacement sur la très touristique région côtière du Kenya, en raison d'une menace "terroriste".

En demandant à leurs ressortissants d'éviter Mombasa, principale ville de la côte kényane et carrefour vers les stations balnéaires qui l'entourent, la Grande-Bretagne, la France et l'Australie, risquent de porter un nouveau coup au secteur déjà mal en point du tourisme au Kenya. Washington a de son côté averti depuis avril ses citoyens "des risques à se rendre au Kenya".

Ces "mises en garde sont clairement (...) des actes inamicaux, venant de partenaires qui ont aussi souffert du terrorisme mondial et dont il ne fait aucun doute qu'ils comprennent les conséquences de la terreur", s'insurge le ministère kényan des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le ministère "déplore" ces avertissements et garantit aux visiteurs du Kenya "une sécurité maximale" durant leur séjour, soulignant que "la diffusion de tels avertissements ne fait que jouer le jeu" de ceux "dont l'objectif est de répandre la peur et la panique".

En 2013, le Kenya a reçu à peine plus d'un million de visiteurs, une baisse de plus de 11% par rapport à 2012, attribuée par le gouvernement aux "menaces terroristes". Les acteurs du secteur touristiques s'attendent à une nouvelle mauvaise année en 2014.

Le tourisme est un élément essentiel de l'économie du Kenya. Selon les chiffres les plus récents, le secteur représentait directement ou indirectement 14% du PNB et à peu près 12% des emplois du pays.

Londres a déconseillé mercredi à ses ressortissants tout voyage "non essentiel" à Mombasa et sur une partie de la côte. Lundi, Paris elle aussi déconseillé les déplacement à Mombasa et appelé à une "vigilance accrue" sur le reste de la côte, tandis que Camberra a appelé ses ressortissants à "reconsidérer l'opportunité de voyager" vers Nairobi ainsi que vers Mombasa et la côte.

Une voiture piégée, prête à l'emploi, a été découverte mi-mars à Mombasa, théâtre de plusieurs d'attentats depuis.

Le Kenya a été la cible de plusieurs attaques, notamment à Nairobi, depuis qu'il a envoyé son armée combattre les islamistes shebab en Somalie. La plus spectaculaire reste l'assaut mené en septembre par un commando islamiste contre un centre commercial de Nairobi qui a fait au moins 67 morts.

mom-pjm/esd/ayv/hba

PLUS:hp