NOUVELLES

70e anniversaire du Débarquement: 18 chefs d'Etat, 900 anciens combattants attendus le 6 juin

15/05/2014 12:56 EDT | Actualisé 15/07/2014 05:12 EDT

Dix-huit chefs d'Etat et de gouvernement, dont six têtes couronnées, assisteront le 6 juin aux cérémonies du 70e anniversaire du Débarquement allié de 1944, entourés par près d'un millier d'anciens combattants du "Jour J" qui assisteront à une scénographie sur une plage de Normandie, a annoncé jeudi la présidence française.

Le président français François Hollande sera notamment entouré de ses homologues américain Barack Obama et russe Vladimir Poutine ainsi que de la reine Elizabeth II d'Angleterre, du roi des Belges Philippe, de la chancelière allemande Angela Merkel et du Premier ministre du Canada Stephen Harper.

"Le 6 juin 2014, la France accueille le monde", a déclaré M. Hollande dans un message accompagnant le programme des cérémonies. "Dix-huit nations réunies pour se souvenir et transmettre cette mémoire aux jeunes générations", a-t-il ajouté.

Les célébrations culmineront à la mi-journée à Ouistreham, sur la plage de Sword Beach où ont débarqué les troupes britanniques le 6 juin 1944. Y assisteront 7.000 personnes, dont une centaine d'anciens combattants français et 800 étrangers, pour moitié des Britanniques et pour un quart des Américains.

Cinq cent musiciens militaires et 650 figurants assureront la scénographie qui retracera en quatre actes les événements du Jour J.

"Près de mille vétérans retrouveront la terre de Normandie qu'ils ont aidé à libérer", a souligné M. Hollande. "Un hommage tout particulier leur sera rendu".

Le chef de l'Etat a souhaité que "les vétérans soient au coeur de cette commémoration et ce sera peut-être hélas la dernière cérémonie décennale à laquelle ils pourront participer", a-t-on souligné à l'Elysée.

Dans la matinée, M. Hollande rejoindra M. Obama au cimetière américain de Colleville-sur-Mer, où reposent près de 10.000 soldats. Les deux présidents se recueilleront sur les tombes des frères Roosevelt, fils du président Theodore Roosevelt (1901-1909).

Le général Theodore Roosevelt Jr, mort en 1944, y repose aux côtés de son frère Quentin, seul mort de la Première Guerre mondiale à avoir été ensuite enterré à Colleville.

Les 18 chefs de délégation déjeuneront ensuite au château de Bénouville, près de Caen, en compagnie d'anciens combattants de chaque pays.

M. Hollande rejoindra enfin son homologue polonais Bronislaw Komorowski en fin d'après-midi pour un hommage aux anciens combattants polonais au cimetière d'Urville-Langannerie.

Le Premier ministre français Manuel Valls assistera en présence du prince Charles à une cérémonie au cimetière britannique de Bayeux et à une cérémonie franco-canadienne à Courseulles-sur-Mer, où se trouve la plage de Juno Beach où débarquèrent les troupes du Canada.

Parmi les autres dirigeants représentés figureront la reine du Danemark Margrethe II, les rois de Norvège Harald V et des Pays-Bas Willem-Alexander, le grand-duc Henri du Luxembourg, les présidents grec Karolos Papoulias, italien Giorgio Napolitano, tchèque Milos Zeman, slovaque Ivan Gasparovic ainsi que le Premier ministre australien Tony Abbott et le gouverneur général de Nouvelle-Zélande Jerry Mateparae.

Deux jours plus tard, le 8 juin, un millier de parachutistes originaires de plusieurs pays, dont 800 militaires, sauteront sur Sainte-Mère-Eglise, première ville de France libérée par les airs dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, a annoncé jeudi le maire de la commune.

Cent-trente mille hommes ont débarqué en Normandie à l'aube du 6 juin 1944. Plus de 3.000 avaient perdu la vie au soir du "jour le plus long".

Au total, 1,5 million d'hommes ont débarqué sur les plages de la Manche à la fin juillet 1944. A cette date, la bataille de Normandie avait fait plus de 44.000 morts dans les rangs alliés, 54.000 côté allemand et 20.000 dans la population civile française.

bar-swi-clc/gvy/blb/mr

PLUS:hp