NOUVELLES

LNH: le Wild du Minnesota a montré qu'il a un avenir fort prometteur

14/05/2014 06:58 EDT | Actualisé 14/07/2014 05:12 EDT

ST. PAUL, États-Unis - Après une saison en dents de scie, le Wild a montré de quel bois il se chauffe avec une belle tenue en séries, disputant sept matches au premier tour et six en deuxième ronde.

Malgré une fin amère en prolongation mardi contre Chicago, qui défend son titre de la coupe Stanley, le Minnesota aura offert une très belle résistance.

«Ils ont ce qui s'approche le plus d'une dynastie en ce moment et ils continuent de s'améliorer, a dit l'entraîneur Mike Yeo en référence aux Hawks. Cela dit, nous avons cru en nos chances de les battre.»

Il a d'abord fallu sept matches, dont deux victoires en prolongation, pour se défaire de l'Avalanche en lever de rideau.

Les Blackhawks étaient un plus grand défi, mais le Wild a quand même dominé 163-138 pour les tirs dans la série, en plus de museler une attaque redoutable lors de victoires à St. Paul.

L'entraîneur des Hawks, Joel Quenneville, a d'ailleurs souligné la ténacité du Wild après le match décisif, remporté 2-1 en prolongation, sur un but de Patrick Kane.

«Ils vont être une belle équipe de hockey, a t-il confié. Je salue la façon dont ils ont joué. Avec ce qu'ils nous ont montré pendant la série, nous sommes chanceux d'en sortir vainqueurs.»

Les décisions du d.g. Chuck Fletcher ont commencé à porter fruits, à commencer avec non seulement l'embauche d'un jeune entraîneur comme Yeo, 40 ans, mais aussi la confiance montrée envers lui dans les moments difficiles.

Au-delà d'avoir engagé Zach Parise et Ryan Suter, Fletcher a aussi acquis acquis la vedette du dernier match de la première ronde, Nino Niederreiter, en retour de Cal Clutterbuck. Il est allé chercher le vétéran Matt Cooke, a fait signer un nouveau contrat à Jason Pominville et a vu l'éclosion des jeunes Mikael Granlund, Jonas Brodin et Erik Haula.

«Je pense que Chuck a fait du très bon travail pour changer la mentalité de l'équipe, dit Suter. Tous les gars se présentent à chaque soir, et nous nous attendons à gagner maintenant. Nous nous imposons nous-mêmes cette pression-là.»

L'une des prochaines tâches de Fletcher sera d'établir un tandem devant le filet.

Niklas Backstrom, à qui on a accordé 10,25 M $ pour trois ans, a montré une piètre moyenne de 3,02 en 21 matches, et il aura 37 ans la saison prochaine.

Darcy Kuemper a bien fait en janvier et février, mais il s'est blessé à la fin mars. Pour ce qui est de Josh Harding, la sclérose en plaques rend son avenir incertain.

Il y aussi le cas d'Ilya Bryzgalov: acquis comme police d'assurance (contre un choix de quatrième tour), il a brillé avec une fiche de 7-1-3 en fin de saison, puis il n'a permis que six buts dans les quatre derniers matches contre les Blackhawks.

«Je suis très fier de lui et de ce qu'il nous a amené, a dit Yeo. Nous avons tous entendu des histoires à son sujet, mais je peux vous dire qu'il a été un coéquipier formidable et très motivé à réussir.»

Bryzgalov deviendra joueur autonome, mais il aimerait bien rester avec le Wild, qu'il a décrit comme étant la meilleure organisation dont il a fait partie durant sa carrière.

«J'ai été très heureux ici, mais c'est sûr que je souhaite qu'on puisse aller plus loin, a dit Bryzgalov. Je me sens bien ici. Je me sens comme à la maison.»

PLUS:pc