NOUVELLES

Le sélectionneur du Brésil Scolari fait l'objet d'une enquête criminelle

14/05/2014 09:29 EDT | Actualisé 14/07/2014 05:12 EDT

LISBONNE, Portugal - Le sélectionneur du Brésil Luiz Felipe Scolari fait l'objet d'une enquête criminelle au Portugal alors qu'il est soupçonné de fraude fiscale et de blanchiment d'argent, selon des documents de cour obtenus mercredi par The Associated Press.

Les autorités fiscales portugaises soupçonnent Scolari d'avoir transféré 7,4 millions d'euros (11 millions $ CAN) d'un compte bancaire du Portugal vers Miami entre 2003 et 2008. Scolari était alors à la tête de l'équipe nationale portugaise et les autorités croient que le Brésilien n'a pas déclaré ces revenus.

La semaine dernière, un juge américain a donné accès aux autorités portugaises à une série de comptes bancaires à Miami, selon des documents judiciaires en Floride. Un adjoint au procureur a été nommé responsable d'amasser les preuves.

Au Portugal, la peine maximale dans des cas de fraude fiscale et de blanchiment d'argent est de 17 ans en prison et l'enquête est une distraction dont le sélectionneur du Brésil se serait bien passé à l'approche de la Coupe du monde de soccer.

Âgé de 65 ans, Scolari a nié les allégations.

«J'ai rempli correctement mes déclarations de revenus. Dans tous les pays où j'ai travaillé, j'ai toujours déclaré mes revenus, a mentionné Scolari dans un communiqué envoyé à AP à Sao Paulo tard mardi soir. Si quelque chose n'est pas correct, ce n'est pas ma faute. J'espère que la justice examinera tous les faits.»

Les dirigeants de la Fédération portugaise de football, qui ont été l'employeur de Scolari quand il a été à la tête de l'équipe nationale de 2003 à 2008, n'a pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires.

La FIFA a refusé de se prononcer dans le dossier. Le code d'éthique de la FIFA peut être appliqué pour des gestes «qui endommagent l'intégrité et la réputation du football, particulièrement lors d'affaires illégales ou immorales.»

Les sanctions pour avoir violé le code vont d'un avertissement au bannissement à vie des activités liées au football.

Scolari a mené son pays natal au championnat de la Coupe du monde en 2002. Il sera à nouveau à la tête de la formation brésilienne qui accueillera le Mondial cet été.

Il est aussi le sélectionneur qui a eu le plus de succès avec l'équipe nationale portugaise, la guidant vers la finale de l'Euro 2004 et les demi-finales de la Coupe du monde 2006.

PLUS:pc