NOUVELLES

Le maire de Montréal courtise les entrepreneurs français

14/05/2014 11:47 EDT | Actualisé 14/07/2014 05:12 EDT

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a encouragé mercredi les investisseurs français à renforcer "la francophonie économique" en venant s'établir dans la capitale du Québec, qui est aussi celle des jeux vidéos.

Reconnue mondialement dans le secteur des technologies de l'information et des communications, Montréal offre un "environnement propice" et constitue "une porte d'entrée exceptionnelle" en Amérique du Nord, un "carrefour d'affaires", a souligné M. Coderre, au cours d'une mission d'ordre économique à Paris.

Dans le même temps, le spécialiste français de systèmes d'information Astek annonçait l'implantation de son siège social nord-américain dans la grande région métropolitaine de Montréal et la création d'une centaine d'emplois d'ici trois ans.

"La métropole québécoise se distingue grâce à un bassin de recherche R&D dynamique et une main-d'oeuvre hautement qualifiée, évoluant dans un environnement d'affaires innovant et compétitif", a expliqué Julien Gavaldon, le PDG de la société française créée en 1988.

Présente dans huit pays, Astek compte 2.500 collaborateurs et réalise un chiffre d'affaires de 185 millions d'euros.

"L'an passé, près de 83% des investissements sont venus d'Europe" dont une grande partie dans l'économie numérique et informatique, alors que la moyenne est de l'ordre de 60% depuis 2007, a précisé le maire de Montréal à l'AFP.

L'industrie des TIC connaît une croissance du PIB deux fois plus rapide que l'économie du Grand Montréal dans son ensemble depuis maintenant dix ans, selon des données de Montréal International, l'agence de promotion et de démarchage économiques chargée d'attirer des investissements directs étrangers dans la région.

Le secteur représente plus de 93.000 emplois dans la métropole et regroupe 73% des emplois en TIC du Québec.

pan/fpo/phc

PLUS:hp