NOUVELLES

Israël démantèle des mobile homes dans une colonie sauvage

14/05/2014 06:33 EDT | Actualisé 14/07/2014 05:12 EDT

L'armée israélienne a démoli mercredi des mobile homes, dont certains habités, dans une colonie sauvage de Cisjordanie occupée après l'échec d'une tentative d'évacuation volontaire.

Des soldats ont aidé à démolir onze mobile homes, dont cinq étaient habités, dans la colonie sauvage de Maale Rehavam, dans le sud de la Cisjordanie, a indiqué à l'AFP un porte-parole des opérations du ministère de la Défense dans les Territoires palestiniens.

Selon des médias israéliens, l'armée devait aussi raser plus d'une dizaine d'habitations dans les colonies sauvages de Ramat Gilad et Givat Assaf, d'ici le week-end.

"Nous reconstruirons ces maisons et nous les reconstruirons plus grandes et plus belles" a assuré une jeune habitante de Maale Rehavam interrogée par le site d'information Aroutz 7 (droite nationaliste).

L'année dernière, l'organisation israélienne anti-colonisation La Paix Maintenant avait affirmé que le gouvernement voulait légaliser quatre colonies sauvages de Cisjordanie qui se trouvaient sur des terres achetées à des Palestiniens, dont des secteurs de Maale Rehavam.

La Cour suprême, la plus haute instance judiciaire d'Israël, avait statué en novembre que l'Etat devait démanteler les habitations qui se trouvaient sur des terres privées appartenant à des Palestiniens.

Les autorités israéliennes jugent illégales les implantations construites sans le feu vert gouvernemental.

La communauté internationale, elle, considère comme illégales toutes les colonies érigées en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est annexée, qu'elles aient été autorisées ou non par le gouvernement israélien.

La colonisation est l'une des pierres d'achoppement des négociations de paix israélo-palestiniennes, qui ont été relancées en juillet dernier mais se sont achevées fin avril, sans résultat.

jjm/jad/dar/cbo

PLUS:hp