NOUVELLES

Des affrontements entre l'armée et des militants font 42 morts au Yémen

14/05/2014 03:01 EDT | Actualisé 14/07/2014 05:12 EDT

SANAA, Yémen - Au moins 42 personnes ont été tuées mercredi dans le sud du Yémen, lors d'affrontements féroces entre l'armée et des militants d'Al-Qaïda.

Les combats ont éclaté dans la ville d'Azzan, dans la province de Shabwa, au moment où l'armée yéménite poursuit son offensive contre le groupe Al-Qaïda dans la péninsule arabique. Washington estime que cette branche locale du réseau terroriste est la plus dangereuse du monde.

Les militants d'Al-Qaïda ont tenté de reprendre la ville à l'aube, pendant que les avions et les navires du gouvernement bombardaient les terroristes cachés dans des résidences. Des combats de rue entre soldats et militants se sont déroulés pendant plusieurs heures.

Le général yéménite Ahmed Seif al-Yafie a indiqué que les combats ont fait au moins 30 morts, dont six leaders locaux du groupe terroriste. Il ne disposait d'aucun bilan pour les forces gouvernementales. D'autres responsables yéménites de la sécurité ont plus tard révélé qu'au moins 12 membres des forces de l'ordre avaient été tués.

Le général al-Yafie a ajouté que les militants avaient recours à des enfants soldats, sans fournir plus de détails.

L'armée avait utilisé des hauts-parleurs pour demander aux résidants de quitter la ville ou de ne pas abriter de militants pendant les combats.

L'offensive militaire — qui se concentre surtout dans les provinces de Shabwa et de Marib, à l'est de la capitale, Sanaa — a réussi à déloger les terroristes de nombreux secteurs. Des dizaines d'entre eux ont été tués ou capturés depuis trois semaines. Les forces gouvernementales et leurs alliés tribaux ont capturé plusieurs régions contrôlées par Al-Qaïda le long d'une portion d'autoroute de 100 kilomètres qui s'étire dans les montagnes du sud du pays.

Des dizaines de suspects ont aussi été arrêtés à Sanaa, pendant qu'un directeur des services de renseignement était abattu à Mukalla.

PLUS:pc