NOUVELLES

ATP/WTA - Rome: Federer éliminé d'entrée pour son retour

14/05/2014 12:00 EDT | Actualisé 14/07/2014 05:12 EDT

Roger Federer, qui effectuait son retour sur les courts après la naissance de ses jumeaux, a été éliminé dès son entrée en lice mercredi au deuxième tour du Masters 1000 de Rome par le Français Jérémy Chardy.

Dans la soirée, Rafael Nadal a eu du mal contre une autre Français, Gilles Simon, mais sans céder, lui 7-6 (7/1), 6-7 (4/7), 6-2.

Au terme d'un match de 3h20, le N.1 mondial s'est qualifié pour les 8e de finale, où il rencontrera le Russe Mikhaïl Youzhny (N.14).

Un match très équilibré, du suspense, un festival de coups gagnants, de breaks et de contre-breaks, des attaques au filet, des passing-shots venus du bout du monde, des balles flirtant avec la ligne, deux jeux décisifs.... les spectateurs du Centrale, malgré le froid tombé sur Rome, pouvaient se vanter d'avoir vu le meilleur match du tournoi.

Dans l'après-midi, Jérémy Chardy avait créé la surprise en éliminant le Suisse Roger Federer, dès son entrée en lice, et pour son grand retour après la naissance de ses jumeaux la semaine dernière.

Battu en trois manches 1-6, 6-3, 7-6 (8/6) par Chardy, le Suisse, 4e mondial, était arrivé à Rome avec une pression atténuée, reconnaissant avoir "d'autres priorités" depuis la venue au monde la semaine dernière de Leo et Lenny.

Finaliste à Monte-Carlo, Federer, déjà père de jumelles nées en 2009, avait ensuite renoncé à celui de Madrid pour rejoindre sa femme Mirka à la maternité.

Face à Chardy, 47e mondial, qui avait assuré le matin même sur son compte Twitter être "prêt" et vouloir "tout donner", l'élégant Suisse a remporté la première manche au sprint.

Mais dans le deuxième set, le Français de 27 ans, plus serein dans son jeu, a repris le dessus. Disputé, l'ultime set s'est terminé au jeu décisif. Chardy parvenait à sauver une balle de match grâce à un incroyable passing shot en bout de course, avant de faire plier le Suisse.

Refusant de se retrancher derrière les conditions de jeu (le vent notamment) - "elles étaient les mêmes pour tout le monde" -, Federer, 32 ans, s'est dit cependant "frustré" par le résultat de la rencontre, durant laquelle il n'a pas pu "exécuter un plan de match, ni refaire les schémas travaillés à l'entraînement".

Le Tchèque Tomas Berdych (N.6), le Bulgare Grigor Dimitrov (N.12), et l'Ecossais Andy Murray (8e) ont eux validé leur billet pour les huitièmes de finale.

Dans le tableau féminin, la hiérarchie a été respectée. Dans l'après-midi, Serena Williams, N.1 mondiale, a facilement disposé de l'Allemande Andrea Petkovic (6-2, 6-2), tandis que la Russe Maria Sharapova (N.8) a eu plus de mal avec la Portoricaine Monica Puig, l'une des surprises du premier tour (6-3, 7-5).

lrb/fbx

PLUS:hp