NOUVELLES

Aimia prévoit une forte croissance pour Aéroplan lors des années à venir

14/05/2014 03:17 EDT | Actualisé 14/07/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - L'exploitant de programmes de fidélisation Aimia (TSX:AIM) affirme que son programme revitalisé Aéroplan a connu un solide départ, alors que deux de ses partenaires bancaires ont enregistré plus de nouveaux titulaires de cartes de crédit que prévu lors des trois premiers mois de l'année, préparant le terrain pour une croissance future.

La Banque TD (TSX:TD) a enregistré jusqu'à 275 000 nouveaux détenteurs de cartes et American Express a augmenté de 30 pour cent le nombre de ses nouveaux titulaires, faisant passer à 1,4 million le total de cartes à double enseigne. Le total des détenteurs de cartes émises par la Banque CIBC (TSX:CM) est demeuré stable.

Habituellement, entre 50 000 et 80 000 nouveaux détenteurs de cartes sont ajoutés durant une année, de sorte qu'il est «extraordinaire» d'enregistrer une telle hausse en un seul trimestre, a affirmé mercredi le chef de la direction d'Aimia, Rupert Duchesne, à la suite de l'assemblée annuelle de l'entreprise.

Les nouveaux détenteurs de cartes Aéroplan enregistrés par la TD s'ajoutent aux quelque 550 000 qui ont été transférés depuis la Banque CIBC dans le cadre d'une entente de 10 ans ayant fait de la TD la principale société émettrice de cartes de crédit Visa Aéroplan.

«Si chacun de ces détenteurs de cartes dépense de la même façon que l'ont toujours fait nos titulaires de cartes existants, nous connaîtront une croissance significative à moyen et long terme», a affirmé M. Duchesne lors d'un entretien.

Aimia pourrait devoir attendre de six à neuf mois avant de savoir si les habitudes de consommation seront différentes, mais les premières indications sont encourageantes, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, Aimia, qui exploite ou possède des participations dans d'autres programmes de fidélisation dans le monde entier, a annoncé mardi, une fois les marchés fermés, avoir enregistré au premier trimestre une perte nette de 16,3 millions $, ou 13 cents par action. Il s'agit d'un résultat diamétralement opposé à celui affiché pour la même période il y a un an, soit un bénéfice net de 45,7 millions $, ou 22 cents par action.

Les revenus ont totalisé 608,9 millions $ au cours de la période de trois mois terminée le 31 mars, en légère baisse par rapport à ceux de 609,5 millions $ réalisés lors du trimestre équivalent de l'exercice 2013.

Le bénéfice net ajusté d'Aimia a été de 48 cents par action au premier trimestre. Il s'agit d'un résultat supérieur à celui de 27 cents d'il y a un an et aux 34 cents auxquels s'attendaient en moyenne les analystes consultés par Thomson Reuters.

Les actions d'Aimia ont terminé la séance de mercredi à 19,13 $ à la Bourse de Toronto, en hausse de 70 cents, soit 3,8 pour cent, par rapport à leur précédent cours de clôture.

PLUS:pc