NOUVELLES

Afrique du Sud: des centaines de grévistes du platine convergent sur Marikana

14/05/2014 04:05 EDT | Actualisé 13/07/2014 05:12 EDT

Des centaines de mineurs sud-africains en grève ont convergé mercredi matin vers Marikana où l'exploitant britannique Lonmin, troisième producteur mondial de platine, a exigé une reprise du travail après près de quatre mois de grève, a constaté l'AFP sur place.

Armés de bâtons et de cannes, chantant pour se donner du coeur, les grévistes progressaient par petits groupes pour gagner un stade proche du principal puits de la mine, théâtre de nombreux meetings depuis la fameuse grève sauvage qui avait mis tout ce bassin minier à feu et à sang en 2012, à 100 kilomètres au nord-ouest de Johannesburg.

Sur les routes d'accès environnantes à la mine, la police sud-africaine a été massivement déployée dans la nuit officiellement pour protéger ceux des mineurs qui veulent reprendre le travail et outrepasser les consignes du syndicat radical Amcu, à l'origine de la grève.

De petits véhicules blindés étaient en patrouille, un hélicoptère bourdonnait dans le ciel et les automobilistes ont été priés d'éviter le secteur, une tension contrastant avec les débuts relativement pacifiques de la grève quand aucune force de police n'était visible.

Signe de la crispation ambiante, plusieurs échoppes ambulantes ont été incendiées mardi et trois mineurs ont été assassinés ces derniers jours, victimes semble-t-il de leur affiliation à l'ancien syndicat majoritaire opposé à la grève.

Six autres personnes ont été agressées à la machette, selon la police.

Lonmin, qui avait stoppé ses installations au début de la grève le 23 janvier pour éviter tout incident et tenter de régler le conflit par la négociation, a finalement décidé de réouvrir la mine ces derniers jours.

Tous les mineurs ont été contactés individuellement par sms pour leur demander de revenir au travail, menaçant sinon d'engager une restructuration.

La grève touche, outre Lonmin, les installations voisines d'Anglo American Platinum (Amplats) et Impala Platinum (Implats), respectivement premier et deuxième producteur mondial de platine, un métal précieux dont l'Afrique du Sud est le plus grand producteur mondial.

Amcu campe sur sa revendication d'un salaire de base des mineurs porté à 12.500 rands (880 euros, +150%) et a tout au plus accepté que l'augmentation puisse se faire en quatre ans.

Ses dirigeants ont rejeté la dernière offre patronale commune d'aller jusqu'à la somme demandée 12.500 rands d'ici 2017 mais en y incluant les primes et les allocations.

jcm/lb/clr/sba

PLUS:hp