NOUVELLES

USA: Lagarde annule une conférence sur fond de protestation anti-FMI

13/05/2014 10:20 EDT | Actualisé 13/07/2014 05:12 EDT

La directrice générale du FMI Christine Lagarde a renoncé à s'exprimer dans une université américaine sous la pression d'étudiants qui dénonçaient le rôle du Fonds dans la promotion de "l'impérialisme" et du "patriarcat".

La patronne du Fonds monétaire international devait donner dimanche une allocution lors la cérémonie de fin d'études du Smith College, une prestigieuse université du Massachusetts (nord-est) réservée aux femmes.

Mais certaines étudiantes se sont opposées à sa venue. Dans une pétition en ligne, elles accusaient le FMI d'être le "premier responsable" de l'échec de politiques de développement dans les pays pauvres et d'avoir renforcé le système patriarcal qui opprime les "femmes à travers le monde".

"Même si nous respectons les succès de Mme Lagarde en tant que leader féminin dans le monde, nous ne voulons pas être représentés par quelqu'un qui a directement contribué aux systèmes qu'on nous a appris à combattre", indique la pétition.

Face à la protestation, Mme Lagarde a préféré annuler sa participation.

"Nous ne voulions pas que la participation du FMI éclipse les réussites remarquables des étudiants diplômés pendant cette journée spéciale", a déclaré une porte-parole de l'institution dans un courriel à l'AFP.

La présidente de l'Université Kathleen MacCartney a déploré cette annulation, estimant que la "liberté de pensée" et la "diversité d'opinion" devaient être préservées au sein de l'université.

L'ancienne secrétaire d'Etat de George Bush, Condoleezza Rice, vient de connaître une mésaventure similaire à l'Université Rutgers de New Jersey (nord-est) où des étudiants s'opposaient à sa venue en raison de son rôle dans la "destruction" de l'Irak. Elle a annoncé début mai qu'elle renonçait à y participer.

Fondé en 1871, le Smith College compte notamment parmi ses anciennes étudiantes Betty Friedan, une des figures du féminisme aux Etats-Unis, et Margaret Mitchell, l'auteur d'"Autant en emporte le vent".

jt/lo/rap

PLUS:hp