NOUVELLES

Un gain de 1-0 suffira, mais l'Impact visera davantage contre Edmonton

13/05/2014 05:28 EDT | Actualisé 13/07/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Il suffira d'une victoire de 1-0 contre le FC Edmonton, mercredi au stade Saputo, pour que l'Impact accède à la finale du Championnat canadien. Le onze montréalais s'exposerait toutefois au désastre en visant un tel résultat, alors il va tout simplement tenter de remporter le match en marquant le plus de buts possible.

Puisque la troupe de Frank Klopas a perdu 2-1 lors du match aller à Edmonton, mercredi dernier, il serait téméraire qu'elle cherche à faire le minimum syndical lors du match retour. Après tout, un but de dernière minute des Albertains permettrait à ces derniers de décrocher une place en finale du Championnat canadien.

Même une priorité de 2-0 ne mettrait pas le onze montréalais à l'abri puisqu'un seul but du FC Edmonton dans ce contexte suffirait à provoquer la tenue d'une prolongation.

«Non, on ne vise pas le 1-0, car on ne sait pas ce qui pourrait se passer, a affirmé Hassoun Camara en début de semaine. On risquerait alors de concéder un but sur à peu près n'importe quoi. On n'aurait aucune garantie, alors il faut jouer son va-tout et tout donner pendant 90 minutes pour aller marquer et dominer le match.

«On y va pour gagner le match, tout simplement, a ajouté le défenseur de l'Impact. On est déçu du résultat du premier match, c'est sûr, mais le fait d'avoir marqué un but là-bas est aussi un avantage pour nous.»

Klopas s'est également dit d'avis que l'Impact devra davantage chercher à marquer des buts que s'évertuer à réussir un jeu blanc pour obtenir sa place en finale. Celle-ci sera disputée contre le vainqueur de l'autre demi-finale, entre le Toronto FC et les Whitecaps de Vancouver.

«L'important, c'est de se qualifier. Et si nous marquons plus de buts que l'autre équipe, nous allons nous qualifier, a souligné l'entraîneur-chef du onze montréalais. Nous jouons à la maison, alors nous devons jouer avec énergie et enthousiasme, et presser le jeu dès le départ.»

Le FC Edmonton compte de bons joueurs offensifs, dont le milieu de 17 ans Hanson Boakai. Celui-ci a d'ailleurs été au centre de la bonne prestation à l'attaque des siens, mercredi dernier, lors du match aller. Les joueurs de Klopas devront porter une attention particulière à ces joueurs, mais il est par ailleurs plus probable que l'équipe albertaine se repliera en masse en défense dans l'espoir de limiter les dégâts. S'ils réussissent, les hommes de Colin Miller se maintiendraient assez près au score pour qu'un exploit individuel — de Boakai ou d'un autre — fasse la différence au profit du club de la NASL.

«Il faudra s'armer de patience et travailler cette équipe pour la faire sortir un petit peu, a déclaré Camara. C'est sûr qu'elle va essayer de défendre au maximum. On est à la maison, alors ouvrons les espaces en jouant un bon soccer. On peut faire la différence face à cette équipe sans aucun complexe.»

Selon le gardien de l'Impact Evan Bush, qui devrait encore une fois obtenir le départ comme c'est habituellement le cas en Championnat canadien et en Ligue des champions de la CONCACAF, les joueurs montréalais devront tâcher de maîtriser les joueurs offensifs du FC Edmonton. Pour cela, il faudra que la concentration soit au rendez-vous.

«Les buts qu'ils ont marqué la semaine dernière sont attribuables à nos erreurs, a fait remarquer Bush. Il s'agira de limiter les erreurs, d'afficher plus de stabilité dans notre jeu, et de maintenir ça pendant 90 minutes.»

«Ils ont de bons joueurs et on les respecte, mais on a une meilleure qualité de jeu qu'eux, a affirmé Camara. Et ça, il ne faut pas avoir peur de l'assumer.»

PLUS:pc