NOUVELLES

Rob Ford: la vidéo montrant le maire de Toronto fumer du crack ne sera pas montrée avant 2015

13/05/2014 02:18 EDT | Actualisé 13/07/2014 05:12 EDT
Steve Russell via Getty Images
TORONTO, ON- MARCH 4 - Mayor Rob Ford tries to put a positive spin on his performance the day after his appearence on the Jimmy Kimmel Show as he arrives at City Hall In Toronto. March 4, 2014. (Steve Russell/Toronto Star via Getty Images)

TORONTO - La fameuse vidéo montrant le maire de Toronto, Rob Ford, semblant fumer du crack ne sera vraisemblablement pas présentée en cour avant les élections municipales d'octobre: la tenue de l'enquête préliminaire et les dates du procès de l'ami du maire Alexander Lisi ont été fixées mardi à l'an prochain.

Les dates pour les accusations de trafic et de possession de drogues, mais aussi pour celles d'extorsion contre Lisi ont été fixées au printemps 2015, signifiant que de plus amples détails sur les allégations contre lui ne seront pas présentés devant les tribunaux avant les élections du 27 octobre.

Lisi a été accusé en octobre 2013 de trafic de marijuana, possession de produits de la criminalité, possession de marijuana et complot en vue de commettre un acte criminel dans le cadre d'une enquête contre Rob Ford, suscitée par des informations dans les médias concernant une vidéo semblant montrer le maire fumant du crack.

Lisi et le blanchisseur Jamshid Bahrami, qui fait aussi face à des accusations reliées au trafic de drogues dans le cadre de cette enquête, doivent subir leur procès sous ces accusations entre les 24 et 27 mars 2015.

Des documents de la police libérés par la cour ont montré certains éléments de preuve recueillis par les policiers pour obtenir un mandat de perquisition contre Lisi, chauffeur à temps partiel du maire Ford. Les documents contiennent des affirmations qui n'ont pas été prouvées en cour.

En surveillant les allées et venues du maire Ford, la police a constaté plusieurs rencontres et échanges de paquets entre Rob Ford et Alexander Lisi à une station d'essence, derrière une école et sur un terrain de soccer, ont affirmé les enquêteurs.

La police affirme aussi dans ces documents que des amis et anciens employés du maire Ford craignaient que Lisi soit en train d'«alimenter» l'usage allégué de drogues par le maire.

Rob Ford a pris un congé personnel plus tôt ce mois-ci pour suivre une cure de désintoxication, mais veut être de retour pour briguer un nouveau mandat aux élections de l'automne prochain.

Lisi a aussi été accusé plusieurs semaines plus tard d'extorsion relativement aux tentatives alléguées de mettre la main sur la fameuse vidéo semblant montrer le maire Ford fumant du crack.

Une enquête préliminaire sur l'accusation d'extorsion a été fixée à mars et avril 2015, et si elle devait conclure à la nécessité d'un procès, il n'aurait vraisemblablement pas lieu avant la fin 2015 ou en 2016.

Le chef de la police de Toronto, Bill Blair, a déjà indiqué que la vidéo serait présentée dans la preuve relativement à l'accusation d'extorsion contre Lisi.

INOLTRE SU HUFFPOST

Rob Ford avoue avoir fumé du crack